BOZAR LANCE UNE COLLECTE DE FONDS #TOGETHERBOZAR

Suite à l’incendie du 18 janvier dernier, BOZAR a mis en place une collecte de fonds sous le nom de #TogetherBOZAR. Cette catastrophe est d’une ampleur sans précédent pour l’institution et vient s’ajouter à l’incertitude causée par la pandémie du Covid-19 qui a déjà frappé si durement le secteur culturel.

Le public et les organisations peuvent, via #TogetherBOZAR,  soit faire un don du montant de leur choix ou organiser leur propre collecte de fonds. Les détenteurs de tickets pour un ou plusieurs événements reportés ou annulés, peuvent également convertir leur crédit en donation.

Aujourd’hui, nous ne savons toujours pas quelles sont les conséquences exactes de l’incendie. Il n’y a pas seulement les dommages matériels au bâtiment, à son contenu ou à l’orgue, mais aussi des pertes indirectes. Toutes les salles ne peuvent être ouvertes et un certain nombre d’expositions ont été annulées. Cela se traduit par une baisse des revenus de la billetterie, mais aussi des revenus liés aux événements et partenariats privés . Toutes ces pertes indirectes affectent une institution qui – comme d’autres acteurs culturels – était déjà aux prises avec une crise sanitaire qui dure depuis longtemps. Cela met sous pression le fonctionnement quotidien et l’avenir de BOZAR.

Le Palais des Beaux-Arts dispose d’un modèle de financement unique. BOZAR est financé à hauteur de 48% de son budget total par des fonds publics fédéraux. Le reste du budget provient d’aides spécfiques à la production, de revenus de la vente de billets et de la location de salles, ou de fonds privés liés aux partenariats, et à la philanthropie. Une grande partie de ces revenus ont été perdus l’année dernière en raison de la pandémie. L’incendie est donc un défi supplémentaire dans une période financière déjà très difficile.

C’est la première fois que BOZAR prend une initiative telle que cette collecte de fonds. Ces dernières semaines, des organisations amies ont lancé des appels aux dons auquels le public a répondu spontanément. Nous les en remercions chaleureusement. Désormais, avec #TogetherBOZAR, toute personne souhaitant soutenir le Palais des Beaux-Arts peut faire un don numérique ou mettre en place sa propre campagne de collecte de fonds. Nous sommes très reconnaissants du soutien que nous recevons ; chaque don compte.

Par ailleurs, BOZAR tient à remercier tous ses partenaires et mécènes actuels pour leur soutien, leur confiance et leur solidarité indéfectibles. Ces remerciements s’adressent aussi au Gouvernement fédéral qui nous témoigne sa confiance et son soutien en intégrant notre projet dans le Plan de Relance que la Belgique soumettra à la Commission européenne.

Même en ces temps difficiles, BOZAR continue de promouvoir la culture. Le Palais des Beaux-Arts a rouvert, en partie, ses portes le 28 janvier.  Et la programmation en ligne propose un concert, un film ou une conférence presque tous les jours. Aujourd’hui à 15h, BOZAR diffusera le dernier concert joué sur l’orgue par Cindy Castillo avant l’incendie. La composition, Sonata Eroica, a été créée par le compositeur Joseph Jongen à l’occasion de l’inauguration de l’orgue du Palais en 1930. Un concert spécial et symbolique, qui restera encore disponible en ligne : RADAR, Facebook et Youtube BOZAR. Plus d’info : https://www.bozar.be/fr/magazine/172490-cindy-castillo-joue-la-sonata-er…

Toutes les informations concernant la collecte de fonds sont disponibles sur www.bozar.be/togetherBOZAR. La campagne se termine le dimanche 30 mai 2021.

Un compte dédié à la collecte de fonds a été activé auprès de BNP Paribas Fortis, partenaire structurel de BOZAR.

VANDENHENDE

Previous post EN FÉVRIER, EN VIRTUEL, PRÉSENCE DE LA CORÉE DU SUD ET DES BALKANS, À « ANIMA »
Next post Anderlecht: La traite négrière, regards d’artistes