Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Depuis ce 16 août, le centre de Bruxelles est régi par un nouveau schéma de mobilité. L’objectif est d’améliorer la qualité de vie des habitants, mais pas celle des automobilistes…

Ce mardi 16 août 2022, un nouveau schéma de circulation est entré en vigueur à Bruxelles. L’objectif n’est autre que celui du plan Good Move promu par la région et qui vise à modifier les habitudes d’ici 2030 : améliorer la qualité de vie des habitants et, partant, limiter l’usage de la voiture dans les quartiers. Ce plan concerne la zone dite du « Pentagone », c’est-à-dire le centre de la capitale belge Bruxelles, dans les contours forme le R20, soit la petite ceinture.

Les changements concernent des mises à sens unique, mais aussi des filtres et des boucles de circulation qui ont pour objectif de réduire le trafic de transit, car selon les autorités 40% des véhicules ne feraient que traverser la zone du Pentagone. Dès lors, ce sont 803

panneaux de circulation qui seront installés et 293 autres seront enlevés. Notons encore qu’une soixantaine d’axes vont changer d’affectation et devenir des zones piétonnes ou en accès limité.

Parmi les modifications, il faut noter que la rue Royale sera coupée en deux, que les aménagements place de l’Yser rendront le raccourci impossible entre le canal et le boulevard d’Anvers, mais aussi la piétonnisation des abords de la « place Jacques Brel » (place de la Vieille Halle aux Blés), la simplification du carrefour rue du Marché aux Porcs-rue de Flandre ainsi que du carrefour porte du Rivage dans le quartier Dansaert.

Caméras ANPR

À noter que devant l’Élise Notre-Dame de la Chapelle, en bordure du Sablon, l’accès sera limité aux bus et à ces fins des caméras ANPR seront mises en fonction pour débusquer les contrevenants et ils seront automatiquement verbalisés. Et ce sera pareil rue Royale. Autant le savoir.

Selon les autorités, ce plan sera difficile à faire accepter. Il faudra selon les responsables en charge de cette matière au moins 6 mois avant que le plan soit adopté – ou accepté – par la population et les automobilistes en transit. À ces fins, la ville de Bruxelles a transmis à Google le nouveau plan de circulation pour que le géant de la Tech qui alimente la navigation de nombreux navetteurs puisse l’intégrer à Google Maps ainsi qu’à Waze. Très bien. Sauf que ce n’est pas suffisant, car tout le monde n’utilise pas encore systématiquement son téléphone lors de ses déplacements. La démarche peut donc être considérée comme discriminatoire dans une certaine mesure. Oui, circuler dans Bruxelles et y travailler sera de plus en plus compliqué…

La carte du schéma de circulation Pentagone peut être consultée ICI.

Source: gocar.be