Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Les services météo annoncent une grosse vague de chaleur pour ce week-end. Samedi sera la journée la plus chaude. Quelles précautions sont-elles à prendre que ce soit pour ménager la mécanique ou tout simplement les occupants ?

La canicule est de retour en Belgique et ce historiquement tôt dans l’année puisque nous ne sommes qu’au mois de juin. Ce vendredi, les températures ont atteint 30°C dans certaines régions et on attend demain 35°C, voire plus localement. Dans ce contexte, il faut évidemment apprendre à vivre différemment, car il faut se préserver physiquement tout comme les machines qui peuvent elles aussi souffrir de la chaleur.

Les voitures en particulier peuvent être victimes des températures élevées, notamment lorsqu’elles ne sont pas bien entretenues. En effet, les mécaniques peuvent surchauffer surtout dans les embouteillages lorsque la vitesse n’est pas suffisante pour refroidir les organes. Pour rouler l’esprit tranquille, il y a donc lieu de prendre quelques précautions.

La mécanique

On s’en doute, le caractère opérationnel des organes de refroidissement du moteur est capital par forte chaleur. Dès lors, il faut vérifier le niveau de liquide de refroidissement et, si nécessaire, faire l’appoint. Les batteries méritent elles aussi d’être vérifiées, car, c’est bien connu, celles-ci supportent mal la chaleur et elles peuvent se montrer défaillantes.

Pensez également à vérifier vos pneumatiques, car des pneumatiques sous-gonflés entraînent une surchauffe de ceux-ci qui peuvent alors éclater sous l’effet de la chaleur. Et si vous avez oublié de permuter vos pneus, c’est le moment de le faire, car avec des pneus hiver, les distances de freinage s’allongent sur le bitume chauffé à blanc tandis que le comportement se dégrade également. N’oubliez par ailleurs pas de faire le plein de lave-glace avec le produit « été » qui dégraisse correctement le pare-brise et débarrasse des insectes.

Le conducteur et les passagers

L’air de rien, il est aussi préférable que le conducteur ainsi que les occupants du véhicule adaptent leurs comportements. Disposer de lunette de soleil semble indispensable dans ce genre de conditions tout comme le fait de porter des vêtements amples et légers, de préférence en coton. Oubliez par contre les tongs qui sont dangereuses pour la conduite et préférez des tennis. Pensez aussi à vous hydrater et donc à emporter des bouteilles d’eau. Les sodas sont moins désaltérants tandis que l’alcool reste évidemment toujours à proscrire. Si vous voyagez avec des animaux, pensez aussi à eux (eau).

Pensez aussi à mettre vos appareils électroniques à l’abri du soleil tout comme vos passagers en utilisant par exemple des stores pare-soleil. S’il n’y en a pas dans votre voiture et que vous ne disposez pas d’un vitrage surteinté, ceux-ci s’achètent dans le commerce et se fixent via des ventouses.

A l’arrêt, il est préférable de garer sa voiture à l’ombre d’une façade ou d’un arbre. Laisser une fenêtre entrouverte est aussi conseillé, mais tout dépend de l’endroit où on se trouve et du degré de sécurité du quartier. Ne laissez évidemment jamais un animal ou en enfant seul dans la voiture, a fortiori lorsqu’elle est en plein soleil. L’histoire nous montre trop régulièrement que cela termine en drame.

Si vous profitez d’un cabriolet, pensez à vous protéger la tête avec un chapeau ou une casquette. N’hésitez pas non plus à recapoter aux heures les plus chaudes de la journée. La crème solaire est évidemment aussi largement recommandée.

Enfin, il faut rester attentif aux éventuelles restrictions de circulation qui pourraient être d’application, car lorsque la température monte, le pic de pollution ou d’ozone n’est jamais très loin. Il se pourrait donc très bien que les autorités limitent la vitesse pour cause de smog. Prudence donc.

Bien utiliser la climatisation

 

Lorsque le cagnard se déchaîne, le climatiseur est naturellement le meilleur ami de l’automobiliste. Cela dit, le système de climatisation doit aussi être entretenu, à la fois pour la cartouche de gaz réfrigérant ainsi que pour le filtre à pollens. Lorsque vous y recourez, évitez de programmer des températures extrêmes qui causeraient un choc thermique et pourraient vous rendre malade. Ainsi, s’il fait 30°C dehors, il vaut mieux programmer une température intérieure de 23°C, voire de 25 °C si à l’extérieur on dépasse les 30°C.

Pour éviter les chocs, il faut aussi bien aérer la voiture lorsqu’on la récupère en laissant les portes ouvertes le temps que la chaleur s’évacue. Pendant les premiers kilomètres, roulez aussi fenêtres ouvertes, le temps que la climatisation fasse son effet, cela permettra de dissiper une partie de la chaleur. En général, rouler avec les fenêtres ouvertes au-delà de 60 km/h engendre des désagréments. Si vous n’avez pas le choix (car pas de clim) pour éviter les bourdonnements, l’astuce consiste à entre-ouvrir les deux vitres d’un même côté. Quelques centimètres suffisent pour se débarrasser du phénomène.

Source:gocar.be