CARTE BLANCHE À MURIELLE LECOCQ : « DE MODAVE A VERSAILLES » (LUC PETIT)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est modave_11_affiche.jpg
« De Modave à Versailles » © « Luc Petit Création »
Du vendredi 13 au dimanche 22 août, dans le Parc du Château de Modave, nous avons pu assister à un superbe  spectacle, « De Modave à Versailles », créé par le metteur en scène tournaisien Luc Petit, qui se fit connaître en travaillant aux côtés de son collègue belged’origine italienne Franco Dragone, avant de fonder sa propre société« Luc Petit Création », ayant présenté différents spectacles en Chine, aux Emirats Arabes Unis, aussi bien qu’à Los Angeles, où il participa à la création du show de Céline Dion.

© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle LecocqComme toujours dans ses spectacles, nous avons assisté, à Modave, à un dialogue entre histoire et présententre génie et avenir, porté par nombre de comédiensacrobates aériens, lanceurs de feu, jongleurs et danseurs.

© « Luc Petit Création » © Ph. : Murielle Lecocq

Après avoir souffert, comme tous les acteurs culturels, d’une trop longue interdiction d’activités, nous a permis de profiter de différents spectacles mis en scène par Luc Petit, présentés par l’asbl « Les Nocturnales » .

© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle Lecocq

Pour Bastogne et Namur, ce fut l’occasion de mettre en valeur leur folklore respectif avec des « Folkloriales » qui connurent un grand succès, pour le plus grand plaisir de groupes folkloriques qui, eux aussi, avaient souffert de l’annulation de nombreux événements où ils auraient dû se produire.

© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle Lecocq

L’occasion, aussi, pour les amateurs de spectacles circassienscircassiens, de s’intéresser à l’histoire de ces deux villes, et, pour certains spectateurs de (re)découvrir la richesse de leur folklore, avec « Herdiers », « Joyeux  Sbirloux »« Piches Cacayes », …, dans le Parc Elisabeth d’une part, « Alfers namurois »« Echasseurs namurois »« Frairie royales des Masuis et Cotelis jambois »« Société royale Moncrabeau », …, dans le Parc Louise Marie, d’autre part.

© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle Lecocq

A l’époque, Luc Petit nous confiait : « Notre intention est de puiser dans les racines de Bastogne et de Namur, pour susciter l’adhésion de petits et grands en réinventant, sans les trahir et en les fédérant, les grands moments traditionnels du calendrier de la ville, de ses troupes associatives, de ses artistes locaux. »

© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle Lecocq
© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle Lecocq

En familleà Beloeil, un très nombreux public a pu tirer « la chevilette, la bobinette cherra », selon la formule créée par Charles Perault  (1623-1703), pour son « Petit Chapeau Rond Rouge », nous retrouvant dans la forêt du  « grand méchant loup », profitant de l’atmosphère particulière du Parc du Châteauun lieu enclin à la rêverie, nous laissant bercer par cette histoire d’un autre temps …

© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle Lecocq

De ce spectacle, présenté sur différentes scènes de ce lieu féerique, l’une d’elle présentant deux chevaux, une autre, une barque voguant sur le petit lac de ce lieu féerique ; de ce contesuperbement mis en scène par Luc Petit, nous en sommes arrivés, dans le Condroz liégeois, à valoriser une tranche d’histoire méconnue, grâce à la fameuse  « Machine de Marly », une invention de Rennequin Sualem (1645-1708), qui l’avait conçue au départ pour l’eau du Hoyoux, à Modave, avant qu’elle ne soit exportée, pour celle de la Seine, à Versailles, afin de pouvoir incarner les rêves de Louis XIV (1638-1715 ), d’où le titre de ce spectacleprésenté dans le Parc du Château : « De Modave à Versailles ».

© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle Lecocq

Résumant leur saison estivalePauline Wilmotteassistante de production de l’asbl « Nocturnales » nous confia : « Notre organisation est ravie d’avoir pu, malgré les conditions météorologiques difficiles, émerveiller les 23 000 spectateurs qui ont pu découvrir durant cet été quatre créations spectaculaires. Dans l’atmosphère particulière de ces lieux enclins à la rêverie, que ce soit à Bastogne, Beloeil, Modave ou encore à Namur, nous nous sommes laissé bercer par ces histoires racontées par le magicien des arts de la scène, Luc Petit. Ce ne sont pas moins de 200 artistes qui vous ont fait rêver pour ces 85 représentations estivales. Décors en trompe l’œil, acrobates aériens, cavaliers,  bateleurs, marionnettistes, groupes folkloriques, danseurs, jongleurs et joueurs de feu ont donné vie à cet été, malgré les contraintes sanitaires et la météo capricieuse ! Qu’ils en soient remerciés ! »

© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle Lecocq
© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle LecocqCe dernier jeudi 16 septembreles Liégeois – à l’occasion de la réouverture de leur Cathédrale Saint-Paul et de l’inauguration d’un nouveau portail en laiton doré, purent écouter une cantade, « L’ange des Portails », pour  récitantsoliste et synthétiseurcomposé par Luc Baiwirsur un texte de Michel Teheuxscénographiée par Luc Petitune production de l’asbl « Nocturnales ».

© « Luc Petit Création » © Photo : Murielle LecocqDe l’estival passons à l’hivernal, grâce à cette association culturelle, qui permettra à Luc Petit de revenir dans cette même Cathédrale liégeoise – dont la pemière édification remonte au Xè siècle , ayant été reconstruite du XIIIè au XVè siècle -, afin d’y présenter une nouvelle création, des dernières semaines de 2021 au premières de 2022, un spectacle qui sera également offert aux Namuroisdans la Cathédrale Saint-Aubain, aux Tournaisiensdans la Cathédrale Notre-Dame, ainsi que dans d’autres lieux de receuillement, sis dans d’autres villes.

A nous de découvrir, après « Les Sonneurs de Noël » et « Le Voyage des Mages », ce que Luc Petit, sur des textes de Michel Teheux, nous réservera pour le traditionnel « Noël des Cathédrales ».

Yves Calbert.

Photographies réalisées à Modave, en août 2021, par Murielle Lecocq.