Cherche occupants temporaires pour des bâtiments à Molenbeek


 

La Société d’Aménagement Urbain (SAU) lance un Appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour identifier des porteurs de projet susceptibles d’assurer une occupation temporaire de près de 3.000 m2 du site situé au 17-19 rue de Manchester à 1080 Molenbeek-Saint-Jean, en préfiguration du futur pôle artistique et créatif.

Les bâtiments des 13-15 et 17-19 rue de Manchester sont destinés à accueillir à terme des équipements productifs de types culturel, artistique et créatif ainsi que des équipements connexes (locaux administratifs, salle polyvalente, résidences d’artistes…). Il s’agit d’un des dossiers prioritaires financés dans le cadre du Contrat de Rénovation urbaine « Heyvaert – Poincaré » (CRU 5) approuvé par le Gouvernement en décembre 2017. En avril 2020, le Gouvernement a par ailleurs décidé de pérenniser l’occupation de l’asbl Recyclart sur le site 13-15 rue de Manchester, compte tenu des activités que celle-ci développe en lien avec le futur pôle souhaité par la Région.

La SAU, qui agit ici comme maître d’ouvrage délégué pour piloter ce projet, a décidé de mettre à profit la période qui précède les travaux d’aménagement définitifs du pôle artistique et créatif, prévus mi-2023, pour organiser l’occupation temporaire d’une partie des bâtiments situés au 17-19 rue de Manchester. Ceci en étroite collaboration avec le propriétaire des lieux, à savoir le SPRB – Direction Facilities, avec la Commune de Molenbeek et avec l’occupant actuel, l’asbl Décoratelier. Dans le cadre du Plan de relance que le Gouvernement régional a approuvé en 2020 pour faire face à la pandémie de COVID 19, des moyens budgétaires ont été dégagés afin de réaliser les indispensables travaux de mise aux normes des bâtiments en vue de cette occupation temporaire.

Une préfiguration du projet définitif

L’AMI lancé par la SAU vise à développer une vitrine d’expérimentation temporaire qui préfigure le pôle productif de type culturel, artistique et créatif ambitionné par la Région via un projet temporaire cohérent, au sein duquel les différents occupants œuvrent en synergie et non de manière autonome, constitué d’ateliers productifs ciblant les métiers des industries culturelles et créatives. Les espaces seront loués Casco, mais néanmoins pourvus du confort nécessaire pour y travailler (chauffage et sanitaires). L’AMI porte sur une partie des étages des deux bâtiments situés en intérieur d’îlot, au fond de la cour du 17-19 rue de Manchester, pour un total de près de 3.000 m², répartis sur plusieurs plateaux. Dans la mesure du possible, chaque plateau sera attribué à un porteur de projet unique. Ce qui n’exclut pas la possibilité de prévoir le partage d’un plateau entre plusieurs porteurs de projets si des possibilités de cohabitation sont dégagées entre partenaires.

Le ministre-président Rudi Vervoort explique : « Comme nous l’avons déjà réalisé avec succès pour d’autres projets de développement à Bruxelles, nous voulons profiter de la phase préparatoire de cette reconversion pour développer des projets temporaires avant le début des travaux de grande envergure. Cette occupation temporaire des bâtiments de la rue de Manchester devrait à la fois animer le quartier et l’ouvrir sur l’extérieur. Des espaces comme celui-ci, où les gens peuvent expérimenter librement et volontairement, sont primordiaux. Ils permettent aux riverains, à tous les Bruxelloises et Bruxellois mais aussi aux visiteurs de notre Région-Capitale de s’approprier les lieux. Cette façon de partager créera une nouvelle histoire imprévisible et créative mais aussi une harmonie. En effet, la phase de transition pourra se connecter au projet final, donnant à ce lieu une identité qui durera au-delà de l’achèvement de l’utilisation temporaire. »

Gilles Delforge, le directeur de la SAU, est « heureux que la SAU puisse une nouvelle fois contribuer à ainsi mettre le patrimoine foncier régional à disposition des Bruxellois à travers des occupations temporaires présentant chacune leurs spécificités : See U dans le cadre de Usquare.brussels, le projet de reconversion de l’ancienne caserne Fritz Toussaint depuis avril 2019 ; MolenWest à côté de la gare de l’Ouest depuis septembre 2020 ; « L’Été à Josaphat » sur le site de l’ancienne gare de triage Josaphat l’été dernier. Chaque fois, de manières différentes, les publics ont été au rendez-vous. Ce qui a même valu à la SAU et à See U un Visit.brussels Award fin 2020 ».

Catherine Moureaux, la bourgmestre de Molenbeek, indique que « cet appel est très important pour ma commune. Ce site emblématique qui fera l’objet d’une réhabilitation exceptionnelle dans quelques années ne pouvait rester inoccupé. Ces grands bâtiments doivent être investis par des femmes et des hommes agissant dans le domaine de la culture. Le secteur culturel a cruellement besoin de lieux pour produire et réaliser des spectacles dans de vastes espaces. Je souhaite que cet appel permette également, à de jeunes artistes molenbeekois de venir s’installer dans ces murs et qu’ils ouvrent les portes du lieu vers le quartier de la Duchesse et ses habitants ».

La procédure de sélection

La date limite de réception des offres est le 30 avril 2021 à 11 heures.

Les porteurs de projet peuvent dès à présent soumettre leurs dossiers, en respectant les modalités de l’AMI. Les candidatures seront évaluées par un Comité de sélection, composé de représentants de la SAU, du SPRB – Direction Facilities, de la commune de Molenbeek et de Décoratelier. Les critères de sélection, détaillés dans l’AMI, portent sur des éléments tels que le potentiel de préfiguration du futur pôle productif de type culturel, artistique et créatif ; la valeur ajoutée pour le quartier et ses habitants ; la capacité à intégrer la vision et les ambitions portées par la Région pour ce site ; la capacité à s’intégrer dans un projet à identité globale en synergie avec les autres occupants ; la capacité à s’investir pour la communauté dans la gestion du bâtiment ; la capacité à rayonner à plus large échelle ; le degré de compatibilité vis-à-vis du site (son histoire, ses espaces, ses contraintes, ses riverains…) et vis-à-vis des autres futurs occupants ; la faisabilité technique, financière et administrative ; la qualité de l’équipe.

Les porteurs de projet qui seront retenus devront se conformer à une série de principes, dont notamment : la signature d’une convention d’occupation précaire ; le paiement d’un loyer et la participation aux charges du site ; l’obligation de libérer le site à l’échéance prévue ; le financement propre des investissements nécessaires au projet et des charges qui y sont inhérentes ; le respect des réglementations en vigueur et l’obtention de toutes les autorisations nécessaires ; le fait d’être assuré ; etc.

L’Appel à manifestation d’intérêt, avec tous les détails de la procédure à respecter, est disponible sur www.sau.brussels/fr/actualites

RECOMMANDÉ POUR VOUS