#Cinéma : « Razzia » de Nabil Ayouch dépeint la pression sociale au #Maroc

#Cinéma : « Razzia » de Nabil Ayouch dépeint la pression sociale au #Maroc

Sur fond de révoltes sociales au Maroc, Razzia mêle cinq destins singuliers. Ces cinq portraits fictionnels d’hommes et de femmes présentent des personnages en lutte, dont les trajectoires semblent converger vers un idéal commun de liberté.

 

Le film dépeint l’insupportable pression sociale subie par les Marocains. Le réalisateur, avec un courage certain, ne cesse de dénoncer dans ses films les dérives autoritaires de son pays, les inégalités sociales, le terrorisme, la misère, la prostitution. A leur sortie, ses films font grand bruit, et sa propre personne se trouve menacée. « Razzia » n’échappe pas à la règle, qui montre comment les libertés s’amenuisent. Son film choral dresse le portrait de cinq personnages qui ne se connaissent pas mais vivent tous l’ostracisation de la société marocaine : l’enseignant berbère doit abandonner sa langue, la femme enceinte est sous le contrôle de son mari, la jeune fille riche est déconnectée de la réalité dans sa tour dorée, le jeune homosexuel, fou de Freddie Mercury, est rejeté par sa communauté, le restaurateur juif et son vieux père subissent l’antisémitisme.

Réalisation : Nabil Ayouch

Scénario : Maryam Touzani

Production : Artémis Productions (Belgique/France/Maroc 2016)

Avec Maryam Touzani (Salima), Arieh Worthhalter (Joe)

Date de diffusion: 9 juin 2022 à 21:55 sur La trois RTBF

  • 09/06/2022
  • 09/06/2022