#CINEMA : #Sophia Loren, une destinée particulière

CINEMA : #Sophia Loren, une destinée particulière

Nez trop long, hanches trop larges, bouche trop marquée, peau trop foncée, trop grande et trop libre, Sophia Loren est l’essence même de la démesure. Mama ou putain, danseuse espiègle ou madone désemparée, l’actrice sait aussi tout jouer.

De Sophia Loren que savons-nous aujourd’hui ? Qu’avons-nous retenu de sa carrière ? Pour les uns, elle demeure cette créature aux formes affolantes, pour les autres, elle sera à jamais l’actrice d’Une journée particulière, jouant sans maquillage et en pantoufles. Pour tous, elle incarne l’Italie à elle seule, jouant à l’infini avec les stéréotypes de la mère et de la prostituée. Mais ce que l’on oublie sans doute, c’est que cette actrice a construit sa carrière en dépit des anathèmes que l’Eglise a toute sa vie jetés contre elle. Née d’une relation hors mariage, dans la vie en couple avec un homme marié, Sophia Loren n’a eu de cesse de s’attirer les foudres des bien-pensants et du Vatican, allant même jusqu’à risquer l’excommunication. On la voit encore jouer dans tous les pays, et dans toutes les langues, dansant le flamenco sous le regard troublé de Cary Grant, déambulant dans les rues de Naples, impérieuse toujours face aux hommes, ou encore dans La Ciociara, le rôle qui lui a valu son oscar.

Réalisation : Julia Bracher

Production : Les Films d’ici, INA, ARTE France, Ciné +

Date de diffusion: 3 janvier 2022 à 20:35 sur La Trois RTBF

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!