Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

La Belgique est un État développé qui fait partie de l’Union européenne et est idéalement situé à côté des Pays-Bas, de la France, de l’Allemagne et du Luxembourg. Au nord-ouest, il est baigné par la mer du Nord. Un important centre politique international, où siègent des associations telles que l’Union européenne et l’OTAN.
Une économie stable et un niveau de vie élevé en Belgique contribuent à l’afflux de travailleurs migrants de différents pays avec une spécialisation et une expérience rares pour les employeurs locaux. De plus, c’est un très bel état avec une excellente architecture, une histoire et une culture riches. Ensuite, nous découvrirons quelles professions sont demandées en Belgique en 2022.

Comment aller travailler en Belgique

Avant de commencer une recherche diligente d’un emploi en Belgique, les étrangers des pays de la CEI doivent comprendre clairement la procédure de migration de travail et les exigences de base pour les candidats qui ne résident pas dans l’un des États de l’UE. Pour les Européens, les conditions sont beaucoup plus simples, ils peuvent travailler librement en Belgique sur un pied d’égalité avec les résidents locaux, et ce n’est que s’ils sont employés pendant plus de 3 mois qu’ils sont tenus de s’inscrire et d’obtenir un permis de séjour.

Par exemple, pour  les Ukrainiens, le processus d’embauche en Belgique est le suivant :

  • rechercher les postes disponibles ;
  • signer un contrat de travail;
  • délivrance d’un permis de travail;
  • l’obtention d’un visa de travail, et en cas d’emploi d’une durée supérieure à 3 mois, d’un titre de séjour ;
  • déménager en Belgique.

Avec un poste vacant belgique et un contrat de travail, tout devrait être plus ou moins clair. Nous parlerons des moyens de trouver un emploi et des directions populaires un peu plus tard. Examinons de plus près les types de permis de travail en Belgique.

Types de permis de travail en Belgique

Permis de type A.

Permet de travailler en Belgique pour une durée illimitée dans n’importe quelle profession rémunérée et de changer librement d’employeur. Pour l’obtenir, il faut résider de façon continue sur le territoire belge pendant 10 ans et travailler au moins 4 ans avec un permis de type B. La période de quatre ans est réduite à un an en cas de mariage avec un citoyen belge ou un résident permanent. Cependant, ce permis n’est pas accessible à tous les étrangers, voici quelques exceptions :

-ouvriers et techniciens hautement qualifiés;
-scientifiques;
-intérimaires;
-stagiaires.

Permis de type B.

Vous permet de travailler en Belgique pour un employeur spécifique dans une profession spécifique pendant un an maximum, après quoi une prolongation est requise. Pour obtenir un permis de travail, une offre d’emploi est publiée sur le marché du travail local pendant un certain temps, et seulement après qu’il n’y a pas de candidats pour ce poste parmi les Belges et les Européens, les autorités belges peuvent satisfaire la demande. Certaines personnes peuvent être exemptées de cette vérification sur le marché local, principalement les scientifiques, les travailleurs hautement qualifiés et les techniciens. En règle générale, la profession devrait être rare pour la Belgique. Si vous changez d’employeur, vous devrez recommencer la procédure.

Permis de type C.

Donne le droit de travailler en Belgique aux étrangers qui se trouvent temporairement sur le territoire belge. Par exemple, les étudiants, les membres de la famille des diplomates, les demandeurs d’asile, etc. La validité du permis est limitée à 12 mois, avec possibilité de prolongation. Le changement d’employeur et de domaine d’activité est autorisé.

Exigences pour les étrangers pour travailler en Belgique

Langue. La maîtrise des langues étrangères à un niveau acceptable pour l’exercice des fonctions sera dans la plupart des cas la principale exigence pour pourvoir un poste vacant dans une entreprise belge. En plus de l’anglais, qui est parfois suffisant selon les régions, des compétences dans l’une des trois langues officielles de la Belgique peuvent être requises.

Au sud-est c’est l’allemand, en Flandre (nord de la Belgique) c’est le néerlandais (dialecte flamand), en Wallonie (sud de la Belgique) c’est le français. A Bruxelles, la capitale belge, on parle principalement le néerlandais et le français. Travailler en Belgique sans connaître la langue est une entreprise risquée avec des chances extrêmement faibles d’obtenir un emploi décent et légal.

Qualification. Un grand avantage pour trouver un emploi en Belgique est un diplôme d’une université locale ou européenne. De plus, vous aurez besoin d’une expérience de travail et de compétences professionnelles pour rivaliser avec les Belges et les Européens.

Emploi en Belgique. Recherche d’emploi sans intermédiaires.

Trouver un emploi convenable en Belgique  implique en règle générale de nombreuses heures de recherche sur le marché du travail belge de manière publique, c’est-à-dire via Internet. S’il n’y a pas de parents proches ou au moins d’amis et de connaissances vivant en Belgique, c’est la seule option. Le succès de l’emploi indépendant en Belgique, c’est-à-dire sans intermédiaire, dépend largement de la région. Chacun d’eux a son propre centre d’emploi. Tout d’abord, n’oubliez pas de visiter les sites officiels de ces organisations, où vous pourrez trouver des informations supplémentaires sur le travail en Belgique, et peut-être même obtenir des conseils.