#Commerce : La #Fnac est à la peine en Belgique

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

#Commerce : La #Fnac est à la peine en Belgique

Depuis cinq ans, la Fnac écrit des chiffres rouges en Belgique. La société mère Fnac Darty vient à la rescousse avec une injection de 15 millions d’euros. Mais comment la chaîne de magasins d’électricité et de loisirs compte-t-elle redevenir rentable?

Au sein du groupe Fnac-Vanden Borre, qui représente un chiffre d’affaires de 545 millions d’euros et un bénéfice de 11,7 millions, la Fnac est le petit frère faible : la chaîne a clôturé l’exercice 2021 avec une perte de 5,6 millions d’euros, selon le journal économique L’Echo. C’est mieux que la perte de 9,5 millions d’euros de l’année coronaire 2020, mais c’est déjà la cinquième année consécutive de chiffres rouges. Le chiffre d’affaires est passé de 124 à 137 millions d’euros, mais reste inférieur au niveau de 2019, qui est de 157 millions d’euros. À la fin de l’année dernière, la société se trouvait avec des fonds propres négatifs de 5,4 millions d’euros.

La société mère française investit désormais 15 millions d’euros dans la filiale belge pour effacer ces pertes et celles à venir. La question est de savoir comment la Fnac compte redevenir rentable. La chaîne souffre beaucoup de la numérisation : les ventes autrefois lucratives de CD et de DVD ont été érodées par l’essor des services de streaming. Toutefois, les ventes en ligne ont doublé l’année dernière. Le détaillant a ouvert un nouveau magasin dans le Woluwe Shopping Centre au printemps dernier et compte désormais 14 magasins physiques en Belgique et au Luxembourg.

– Source : RetailDetail

  • médias,