COSTIERES DE NÎMES : vins plaisir et festifs!

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Une petite cavalcade en pays gipsy ?

Arles, Aigues-Mortes, les Saintes-Maries-de-la-Mer, … Le bon vin y coule à flot et la gastronomie y est aussi sexy que ces mâles à dos de chevaux qui charment des grappes de taureaux avant de se transformer en chanteur manouche à la nuit tombée.
Des rouges aromatiques, modernes et élégants, des blancs frais et délicats, des rosés fruités et festifs… Les vins des Costières de Nîmes ont en commun ce caractère méridional qui signe leur origine. Un pied de nez aux vins trop puissants et lourds.

Des vins plaisir

LES ROUGES

Entre syrah et grenache, l’art de l’assemblage. Des vins rubis aux reflets grenat, parfumés, aux notes de fruits rouges et de baies sauvages comme la mûre et le sureau. À boire sur la fraîcheur du fruit ou à conserver entre trois et cinq ans, ils évoluent vers des arômes typés de violette, d’olive noire, d’épices douces et de garrigue. Enfin, ils s’éternisent en bouche sur une texture charnue et de savoureux tanins réglissés.

LES BLANCS

La robe jaune doré et brillante des Costières de Nîmes blancs annonce des vins expressifs, vifs et savoureux. Ils développent un fruité généreux, de frais arômes de fleurs blanches, d’agrumes et de fruits exotiques.

LES ROSES

D’un beau rose tendre, ils offrent une palette de petits fruits rouges comme la fraise ou la framboise. Amples et longs en bouche, ils revendiquent la gourmandise du rosé et n’en sont pas moins de vrais vins de dégustation.

Vous souhaitez en savoir plus? Déguster des vins? Une interview?
N’hésitez pas à me contacter : alice@alicebown.com

La Camargue, c’est EXTRA

Un peu cliché ? Pas tant que ça ! En Camargue, le curseur est souvent au max. Prenez la chaleur par exemple. Dans cette région la plus chaude de France, elle peut être écrasante (des pointes à 45° durant les mois d’été). Du côté du vin, on adore son caractère bien trempé, comme le célèbre Costières de Nîmes, qu’ils soit rouge, blanc ou rosé. Et avec les mets traditionnels camarguais, vos papilles vont vibrer comme des doigts de gipsy sur une
guitare endiablée : saucisson de taureau, brandade de morue, tapenades bien relevées, légumes du soleil et fruits bien sucrés, fougasse à la fleur d’oranger… Bref, en Camargue, les sensations sont forcément décuplées !

Un petit bout de Camargue chez soi. Vous allez pouvoir goûter un petit bout de Camargue car nous livrons en ce moment à votre porte un colis de produits locaux et des recettes à réaliser (détaillées plus bas).

En attendant, vous pouvez déjà organiser votre futur séjour à partir de Nîmes (c’est le point le plus facile à atteindre en train ou en avion pour descendre ensuite vers la Camargue). Visitez le site de Costières de Nîmes.

Notez bien dans votre to do list de :

  • Visiter les immenses arènes de Nîmes, joyau de culture et d’histoire magnifiquement préservé.
  • Découvrir une « manade », là où se joue cette sorte folle permaculture mêlant les hommes, les chevaux et les taureaux dans un décor si cinématographique qu’il en est presque surréaliste.
  • Aller déguster des Costières de Nîmes directement dans les domaines viticoles. Vous découvrirez des vins du sud donc forcément plutôt corsés, mais qui ont de belles particularité pour des Vins du Rhône : la minéralité des galets roulés qui constituent une grande partie du terroir ainsi que la fraîcheur offerte par la proximité de la Méditerranée. C’est pourquoi, ils ont également de sublimes vins blancs et rosés !
  • Vous rendre dans les grandioses Salins du Midi (ce qui vous permettra d’emporter des petits sachets de sel marin pour offrir à vos proches à Noël, on est jamais trop prévoyants ��).
Et voici les recettes pour vous initier aux plaisirs de bouche de Camargue. Elles nous sont offertes par les chefs de « La petite Cuisine », notre traiteur local favori. Evidemment, elles sont toutes parfaites pour vos longs apéros d’été !

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux