Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

#DOCUMENTAIRE :Tout savoir sur la Cosa Nostra par Elodie de Sélys

La Cosa Nostra est l’aristocratie du crime organisé. Avec ses codes, son honneur, son omertà, ses vendetta. Elle est l’organisation criminelle qui regroupe tous les superlatifs : la plus mystique, la plus élégante, la plus violente, la plus secrète, la plus fascinante. C’est elle qui servira de modèle aux organisations criminelles du monde entier. En parlant avec des repentis new-yorkais, la réalisatrice Anne Véron, a pris conscience du fait que les relations entre les mafieux des deux côtés de l’Atlantique n’étaient pas claires. Pour comprendre, elle a décidé de remonter aux origines de cette relation singulière.

La première partie du documentaire débute dans l’Italie très pauvre des années 1870. Chassés par la misère, 4 millions d’Italiens, dont 80 % natifs du sud du pays, vont émigrer vers les Etats-Unis, en manque de main-d’œuvre. Au début du XXe siècle, New York devient ainsi la plus grande ville « italienne » au monde. Parmi ces Italiens, 30.000 à 40.000 sont d’anciens criminels. Et sur ce terreau propice va se développer The Black Hand (« la main noire »), ancêtre de la Mafia italo-américaine. Au début des années 1920, des centaines de mafieux, chassés d’Italie par le fascisme, débarquent. Les Etats-Unis viennent d’instaurer la Prohibition (1919) qui générera un nouveau trafic. Vingt ans plus tard, Lucky Luciano négociera la paix à l’issue de la guerre des gangs, pour faciliter le « business », actant de fait la naissance de la Mafia italo-américaine, la Cosa Nostra, « notre chose ». Historiens et journalistes tentent de percer les mystères de cette « chose » qui obéit à la loi du silence, comme son implication dans le débarquement allié en Sicile ou les rapports entretenus avec le crooner américain Frank Sinatra.

La seconde partie du documentaire balaie la période des années 1970-1990. Dans un pays ravagé par la drogue, le président Richard Nixon cible la France, sa « French connection » et Marseille, par où transitent 80 % des stupéfiants consommés aux Etats-Unis. Il déclare la guerre aux trafiquants, demande une enquête internationale et modifie la loi pour reconnaître le délit d’association mafieuse et l’utilisation d’informateurs et d’agents infiltrés. Le 1er agent infiltré n’est autre que Joe Pistone, alias Donnie Brasco. Cet agent du FBI a travaillé sous couverture six ans (1976-1981) dans la Mafia de New York. On suit également en Italie Toto Riina, du clan Corleone qui sera condamné par contumace à l’issue du procès « historique » des 475 mafieux qui s’ouvre en février 1986 et aboutit, deux ans plus tard, à 2.650 ans de peines de prison cumulées. Il est en cavale lorsque le verdict est confirmé en cassation, en 1992. Se sentant en danger, il fait assassiner le juge Giovanni Falcone, puis le juge Paolo Borsellino. Cette incroyable violence révolte la population. Six mois plus tard, Toto Riina sera finalement arrêté, après 26 ans de cavale.

Réalisation : Anne Véron, Charly Cancel

Production : AB Production, Toute l’Histoire avec la participation de CNC

Date de diffusion: 5 février 2022 à 21:00 sur La Trois RTBF