Enabel organise première table ronde sur la production et distribution locale de vaccins en Afrique


À l’initiative de la Ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir, l’agence belge de développement Enabel organise aujourd’hui la première table ronde belge sur le rôle que notre pays peut jouer dans le renforcement de la capacité de production de vaccins, de médicaments et d’équipements médicaux en Afrique. La table ronde réunit des représentants des services publics belges, des universités et des centres de recherche, des organisations de la société civile et des entreprises afin de trouver des solutions structurelles pour rendre les vaccins accessibles en Afrique.

La table ronde a lieu avant une réunion européenne qui se tiendra la semaine prochaine pour discuter de l’initiative européenne sur la production locale et l’accès mondial aux vaccins et aux médicaments. L’initiative fait également écho à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Gutérrez, qui souligne l’importance pour les pays de travailler ensemble afin de garantir un approvisionnement adéquat, une distribution fluide des vaccins et un haut niveau de préparation aux vaccins.

La crise liée à la COVID-19 ne sera derrière nous que lorsque tout le monde sera en sécurité et donc lorsque les vaccins seront disponibles pour tous. Mais au rythme actuel de vaccination, il faudrait cinq ans pour vacciner 75 % de la population mondiale. L’Afrique importe 94 % de ses médicaments de l’étranger. Il est donc logique de permettre la production locale de médicaments : les soins de santé seront renforcés et les pays seront mieux à même de faire face aux pandémies. Cela stimulera également l’économie locale et l’emploi ; les relations économiques, diplomatiques et scientifiques entre les différents pays s’amélioreront.

La coopération internationale belge travaille depuis des décennies avec différents pays partenaires en Afrique pour renforcer leurs systèmes de santé. Cela signifie que ces systèmes de santé doivent également être en mesure de faire face à des pandémies telles que la COVID-19 et doivent pouvoir acheter, distribuer et pourquoi pas : produire leurs propres vaccins. Que peut et doit faire la Belgique pour rendre cela possible ? Avec quelle expertise technique la Belgique peut-elle apporter une contribution significative à l’approche européenne pour permettre la production et la distribution de vaccins en Afrique ? Comment la Belgique peut-elle contribuer au développement de soins de santé universels et au renforcement des systèmes de santé en Afrique ?

Jean Van Wetter, le directeur général de l’agence belge de développement belge Enabel, se félicite de cette initiative : “C’est un programme ambitieux, mais il s’inscrit parfaitement dans la vision stratégique d’Enabel et dans notre rôle de “facilitateur” qui consiste à rassembler les acteurs clés et l’expertise afin de pouvoir relever ces défis communs avec nos partenaires.”

C’est un programme ambitieux, mais il s’inscrit parfaitement dans la vision stratégique d’Enabel et dans notre rôle de “facilitateur” qui consiste à rassembler les acteurs clés et l’expertise afin de pouvoir relever ces défis communs avec nos partenaires
Jean Van Wetter
Jean Van Wetter
Directeur général d’Enabel
RECOMMANDÉ POUR VOUS