Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

ENSEIGNEMENT NEERLANDOPHONE



10 millions d’euros pour l’enseignement néerlandophone artistique à Bruxelles

Avec un investissement total de dix millions d’euros, la Communauté flamande, la Commission communautaire flamande et les pouvoirs organisateurs mettent le paquet sur un plan d’infrastructure qui vise à éliminer les obstacles dans l’enseignement néerlandophone artistique à horaire réduit (DKO) à Bruxelles. Des investissements seront réalisés dans les académies de Berchem-Sainte-Agathe, Woluwé-Saint-Pierre, Etterbeek, Jette et Schaerbeek.

Les académies néerlandophones pour la musique, les arts de la parole, la danse et les arts visuels, et l’enseignement artistique à horaire réduit à Bruxelles, sont un prolongement de la réussite de l’enseignement néerlandophone dans la capitale. Au fur et à mesure que ces académies à forte valeur émancipatrice devenaient de plus en plus populaires, leurs besoins et exigences en termes d’infrastructures ont également augmenté.

Le ministre bruxellois Sven Gatz, chargé au sein de la VGC de l’enseignement néerlandophone et de la construction d’écoles : ” En tant que ministre flamand des Affaires bruxelloises, j’ai fait élaborer en 2018 un plan d’infrastructure dans le cadre de la politique bruxelloise flamande afin de commencer à répondre aux principaux besoins d’infrastructure et aux points névralgiques de l’enseignement artistique à horaire réduit à Bruxelles. Je suis très heureux de pouvoir aujourd’hui le mettre en œuvre avec mon successeur.”

Les discussions entre la VGC et la Communauté flamande ont débuté en 2020 avec l’ambition partagée de définir les projets d’infrastructure les plus urgents et les plus réalistes, tant en termes de financement que de construction.

Outre sa politique d’investissement volontariste visant à créer des places supplémentaires dans l’enseignement primaire et secondaire néerlandophone, la VGC utilise désormais son expertise et ses ressources d’investissement pour aider les académies à réaliser leurs rêves d’infrastructure. La VGC alloue 5 000 000 d’euros à cette fin.

La Communauté flamande soutient la réalisation de ce plan d’infrastructure par le biais de sa politique bruxelloise et du plan de Relance “Vlaamse Veerkracht” (Résilience flamande). Elle accordera une enveloppe d’investissement supplémentaire de 3.000.000 euros à la VGC par le biais d’une décision de subvention pour la réalisation des dossiers communs.

Avec les efforts des pouvoirs organisateurs, le montant de l’investissement s’élève à dix millions d’euros.

“Nos académies donnent le meilleur d’elles-mêmes à près de 8000 élèves, petits et grands. Ils méritent d’avoir à leur disposition des salles de classe suffisantes et appropriées. En s’engageant à les partager avec le réseau néerlandophone, ils offrent également une utilisation maximale et des lieux de rencontre supplémentaires dans notre capitale.  Avec ce plan d’investissement, nous les soutenons dans ces tâches”, précise Benjamin Dalle.

5 dossiers d’infrastructure pour 6 académies néerlandophones

1) Académie communale de musique et des arts de la parole à Berchem- Sainte-Agathe
Cette académie se débat depuis un certain temps avec un manque de salles de classe. En outre, l’académie devra quitter les locaux de Grand-Bigard à la fin de cette année scolaire. Une infrastructure temporaire est actuellement mise en place dans le bâtiment de la crèche pour enfants ‘t Zandkasteeltje sur le site GO ! Unesco à Koekelberg.
Soutenue par la VGC et la Communauté flamande, la commune de Berchem-Sainte-Agathe travaille à une solution permanente. Un terrain situé rue Dr. Charles Leemans, jouxtant le site principal actuel de l’académie, est disponible et accueillera un nouveau bâtiment scolaire séparé .

2) Académie communale de musique, des arts de la parole et de danse et l’école primaire néerlandophone Stokkel à Woluwe-Saint-Pierre
Sur le site principal de l’Académie, rue Henri Vandermaelen, il est nécessaire de disposer de salles adaptées pour les cours et les leçons de groupe pour les études d’arts de la parole-musicales-instrumentales-musicales ainsi que d’une salle pour la gestion et les fonctions administratives. En outre, l’école primaire de Stokkel, qui se trouve sur le même site, souhaite remplacer une salle polyvalente modulaire qui est utilisée par l’enseignement primaire ordinaire. Les discussions avec la commune ont commencé.

3) la GO! Muziekacademie ‘Chopin’ et la GO ! Academie Beeldende kunsten RHoK à Etterbeek
Le bâtiment de l’Académie de musique “Chopin” situé chaussée d’Auderghem est vétuste. En outre, le RHoK, le GO ! Académie des Arts située avenue Edouard de Thibault, veut se réorganiser. La VGC, la Communauté flamande et GO ! Scholengroep Brussels veut s’attaquer à ce problème en priorité et travaille à une solution pour les deux académies.

4) Académie communale de musique-des arts de la parole et de danse à Jette
Ici aussi, le site principal de l’académie de musique est hébergé dans des locaux inappropriés. Une réorganisation avec des salles de classe et des espaces de concert adaptés est à l’étude. Ce dossier sera combiné avec celui de la section maternelle de l’école primaire communale Van Asbroeck, dont les anciens pavillons doivent être remplacés. Le dossier est en plein développement et les discussions ont été entamées avec la commune.

5) GO! Muziekacademie “Fiocco” à Schaerbeek
Les façades des maisons de maître majestueuses du département principal du Boulevard du Lambermont ont besoin d’être rénovées, tout comme les installations sanitaires. Bien que ces travaux sur l’académie soient plutôt limités, ils sont importants pour assurer la sécurité des usagers et la qualité physique de l’infrastructure pour les années à venir.