Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Entre les #Bruxellois et les #Kinois, les liens se retissent

« La mission économique, politique, culturelle et académique que j’ai eu l’honneur de présider est un véritable succès », constate le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort. « Nous faisons partie de la même famille. Les liens qui nous relient sont désormais renoués. Grâce aux multiples contacts établis notamment avec le Premier Ministre de la République Démocratique du Congo (RDC) et le Gouverneur de Kinshasa, cette mission incarne un nouveau départ fructueux. Elle pose les jalons d’une collaboration forte entre nos deux pays amis », indique le Ministre-Président bruxellois.

Au niveau économique, il est encore trop tôt pour tirer les conclusions et connaitre tous les résultats de cette mission. Mais d’excellentes perspectives de réussites s’annoncent. Le commerce international est un marathon et de nouvelles visites des entreprises belges seront nécessaires dans les mois qui viennent pour poursuivre les discussions. Toutefois, les premiers succès peuvent déjà être enregistrés puisque des entreprises de la délégation ont conclu d’importants accords avec leurs estimés partenaires congolais, notamment dans les domaines de la télémédecine, du textile, de la construction et de l’environnement. Cette mission a aussi été l’occasion pour les entreprises de partager leurs expériences et besoins lors de plusieurs séminaires instructifs et inspirants sur l’état de l’économie congolaise et les opportunités existantes dans les secteurs de la construction, l’environnement et la digitalisation.

La volonté affichée par Rudi Vervoort et Pascal Smet de profiter des missions économique organisées par hub.brussels pour rapprocher les peuples s’est incarnée lors de ces derniers jours.

Ainsi en plus du volet économique, cette mission avait également un volet académique, culturel et politique. La délégation a pu visiter différents projets financés par l’appel à projets Sud de Brussels International. Parmi ceux-ci, le projet CIPROC, qui met en avant l’excellent travail entrepreneurial des femmes congolaises a fait forte impression. L’émotion était également palpable lors des rencontres autour du projet Leaving no one behind sur l’empowerment socio-économique de la communauté LGBTQi+, ou lors de la rencontre des écoliers de l’école Kibunda de Nsele. Grâce au projet Wash de l’Unicef et au financement de la Région bruxelloise, cette école s’est dotée d’un point d’eau construit grâce à un forage dont la capacité de réservoir est de 2.000 litres et comprend 7 robinets. 6 nouvelles latrines séparées filles-garçons ont pu également être créées renforçant l’accès de tous à l’éducation.

Enfin, l’exposition Kinshasa-(N)tonga : entre futur et poussière a été inaugurée récemment dans le cadre du projet passerelle « Living Traces » de Kanal-Centre Pompidou. Cette exposition, initiée par l’artiste Sammy Baloji, sera ouverte jusqu’au 22 avril à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa avant d’être présentée à Bruxelles en septembre.

«Cette première mission au Congo depuis 2016 est un nouveau départ et en appelle d’autres», conclut Rudi Vervoort.