Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

#EUROPE : Enfin un #chargeur universel

 « Un chargeur unique peu importe votre téléphone portable. C’est ce que votera ce mardi le Parlement européen. Nous voulons contraindre les fabricants à rendre leurs téléphones, ordi portables, appareils photos et casques compatibles afin que ce chargeur unique simplifie la vie du citoyen mais aussi réduise les coûts liés à l’achat de ces appareils et diminue le volume des déchets », annonce l’Eurodéputé PS Marc Tarabella en charge de la protection des consommateurs.

« Après presque 10 années de combat, une législation contraignante verra donc le jour. Tous ces objets devront donc être équipés d’un port de recharge USB Type-C. Que cela leur plaise ou non, les grands producteurs devront se soumettre à la loi ! », rajoute encore l’Eurodéputé socialiste.

« Il fallait en finir avec les tiroirs remplis de 1001 câbles et cette aberration tant environnementale qu’au niveau du droit des consommateurs ! »

 

Moins chers- moins de déchets – moins de bureaucratie

L’Eurodéputé Marc Tarabella explique les avantages d’une telle mesure :

« Moins cher : cela devrait avoir une incidence sur le prix à partir du moment où il ne sera plus utile d’acheter l’appareil avec son chargeur. »

« Moins de déchets : le volume de déchets diminuera sensiblement car il n’y aura plus de chargeurs obsolètes.  Rappelons que 47% des téléphones portables has been trainent au fond du tiroir, 25% sont donnés à des proches, 16% sont revendus et seulement 3% sont recyclés. »

« Moins de bureaucratie : les clients devront remplir moins de formalités administratives car les fabricants pourront opter pour une déclaration simplifiée de la conformité du produit. »

 

54 téléphones portables à la seconde

« Il se vend 54 téléphones portables chaque seconde dans le monde, soit 1,7 milliard par an et donc tout autant de chargeurs. Le chargeur unique, c’est à la fois davantage de confort pour le consommateur européen, pour son portefeuille mais aussi pour notre environnement », conclut l’Eurodéputé Marc Tarabella.

  • consommation,