#Expo « 2020-2021 années particulières » au #Mont-de-Piété

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

#Expo « 2020-2021 années particulières » au #Mont-de-Piété 

En février 2020, Jean-Marie Isnard présente les Ombres où ils traitent de personnages entravés par des liens invisibles comme une prédiction de ce qui allait suivre. L’exposition se termine la veille du premier confinement.

Dans l’incapacité de travailler, il peut s’adonner pleinement à la peinture. Celle-ci ouvre sur la série des Grands paysages. Puissants et colorés, ils constituent autant de respirations vitales et libératoires pour échapper à un univers cloitré.

La reprise des activités dans une ambiance anxiogène l’éloigne de la fougue colorée des paysages. Le second confinement s’installe et avec lui une œuvre plus dense et introspective. Avec Invisibles, on perçoit des personnages statiques en quête de transcendance et des visages que l’on décèle à peine à travers une gamme infinie de noirs faite de bleus nuit, de verts sombres, de roses et de violets denses. Les fines couches de couleurs s’additionnent pour offrir une profondeur abyssale à ces individus « invisibilisés »… ainsi la peinture vibre d’une humanité singulière qui affleure en surface, hésite, comme si elle cherchait à s’incarner ailleurs, autrement…

Pour le Mont de Piété, Jean-Marie Isnard montre les réalisations couvrant la période de janvier 2020 à juillet 2021 sur plus de 150 m². L’exposition proposera une partie des Ombres, les Grands paysages ainsi que la série Invisibles en collaboration avec Mr Vertigo.

 Biographie de Jean-Marie Isnard :

Depuis plus de 30 ans Jean-Marie Isnard peint et expose.

Né à Grenoble le 13 mai 1962, il vit et travaille à Bruxelles depuis les années 90. Autodidacte, il développe une production personnelle ancrée dans une veine romantique et expressionniste. La peinture de Jean-Marie Isnard s’inscrit dans les grandes thématiques de l’histoire de l’art : paysage, portrait, mise en scène parfois surréaliste. Il s’inspire de son quotidien, son environnement : la nature, la famille, les intérieurs, les bars, marchés, cafés, les musées.

Féru d’astrophysique et d’actualités, l’artiste est préoccupé par le déroulement chaotique du monde qu’il cherche à comprendre puis à s’en extraire grâce à la peinture. Son œuvre mélancolique et sombre traduit en partie ce questionnement existentiel. La lumière, une touche vigoureuse et l’estompe introduisent tout à tour souffle et poésie dans ses compositions.

Son site web : http://jmisnard.com/

« 2020-2021 années particulières »  de Jean-Marie Isnard dans la salle Freddy Thielemans du Mont-de-Piété, 19-21-23 rue Saint-Ghislain à 1000 Bruxelles.

Dates de l’exposition : du 15 au 30 janvier 2022

Horaires de l’exposition : les mardis de 10h à 16h, les samedis et les dimanches de 11h à 15h

Entrée gratuite.