Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

Expo “Tout doit disparaître” – Clara Thomine – Wk d’ouverture spéciale Noël



MAISON D’ART ACTUEL DES CHARTREUX – MAAC

RÉOUVERTURE DE L’EXPOSITION « TOUT DOIT DISPARAÎTRE » DE CLARA THOMINE
Magasin éphémère de la fin du monde

> JUSQU’AU 16.01.21 – réservation obligatoire – www.maac.be

Tout doit disparaître ! C’est une évocation de la fin du monde. Mais c’est aussi le joyeux slogan des soldes. Profitant de cette coïncidence ironique, Clara Thomine nous propose une expérience paradoxale. Elle ouvre un “Magasin de la fin du monde”, le temps d’une exposition. Et elle y vend très sérieusement des objets retrouvés… après la fin du monde.
On ne sait comment elle a réussi à se les procurer, mais ils sont là, on peut les acheter, les faire emballer, les emporter avec soi et pourquoi pas les poser sous le sapin de Noël. Et dans la foulée, elle n’hésite pas à nous montrer des films qu’elle a tournés après l’apocalypse.

Notre société de consommation risque de provoquer la fin du monde ? Eh bien, consommons cette fin du monde ! Pour conjurer la fatalité ? Pour enfin oser la regarder en face ? Ou juste pour le plaisir de consommer, une fois de plus ? Venez, entrez dans ce magasin et choisissez vous-mêmes… car tout doit disparaître !

Week-end spécial Ventes de Noël  > samedi 19 et dimanche 20 décembre 2020
Fin d’année, fin du monde, même combat !
Vous voulez offrir à votre famille ou à vos amis des cadeaux vraiment originaux pour les fêtes ?
Avec des objets retrouvés après la fin du monde (et acquis à prix modeste), vous ne pourrez pas mieux trouver !

EXPOSITION « TOUT DOIT DISPARAÎTRE » – CLARA THOMINE, LAURÉATE BOURSE COCOF 2020

L’exposition solo « Tout doit disparaître » de Clara Thomine, lauréate  de la Bourse COCOF 2020, est l’aboutissement de ses 3 ans de résidence  au sein de nos ateliers d’artiste et il s’inscrit dans la lignée de ses  dernières performances affirmant un tournant plus politique dans son  approche.

Si l’exposition se voit immanquablement contaminée par la crise covid,  elle n’a pas été construite en résonance à la pandémie actuelle. Comme  dans ses vidéos ou dans sa conférence-performance « ça va changer »,  l’ambiguïté et l’ironie occupent un rôle central dans son travail. Il ne  s’agit pas de transmettre un message univoque ou d’apporter une réponse  mais de créer un objet artistique cohérent en lui-même, déstabilisant  -avec humour – les points de vue habituels sur la réalité. « Cette  ironie résonne dans mon travail personnel : dans la plupart de mes  films, je m’enthousiasme ou m’émerveille face à des situations  apparemment normales, provoquant ainsi, implicitement, une nouvelle  lecture, un nouveau regard sur ces situations. »

Vous voulez en savoir plus avant de venir ?
Vous pouvez écouter le reportage de Fabrice Kada dans l’émission Ouï-Dire sur La Première – RTBF
https://www.rtbf.be/auvio/detail_par-oui-dire?id=2710986&jwsource=cl

PROTOCOLE SANITAIRE COVID-19 – RÈGLES GÉNÉRALES APPLICABLES À LA MAAC

Réservation obligatoire – nous vous invitons à réserver votre visite de l’exposition « Tout doit disparaître »  sur www.maac.be ou via notre calendrier de réservation online.

La MAAC veille scrupuleusement au respect de l’ensemble des dernières mesures sanitaires émises par le Conseil National de Sécurité. Le port du masque est obligatoire à tout moment sur l’ensemble du site. Un sens de visite a été mis en place et nous vous demanderons de désinfecter vos mains en entrant dans le bâtiment et les salles d’exposition (gel disponible sur place) et de respecter la distanciation d’1m50 à l’entrée et pendant tout le parcours de l’exposition.
 

SERVICE JEUNESSE DE LA VILLE DE BRUXELLES – JEUGDDIENST VAN STAD BRUSSEL
Une initiative de Faouzia HARICHE, Échevine de l’Instruction Publique, de la Jeunesse et des Ressources humaines
Een initiatief van Faouzia HARICHE, Schepen van Openbaar Onderwijs, Jeugd en Human resources

 

MAISON D’ART ACTUEL DES CHARTREUX / MAAC
Rue des Chartreux 26-28 – 1000 Bruxelles
+32(0)2 513 14 69
maac@brucity.be