Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

 

La dernière armada du XXe siècle pour la reconquête d’un archipel perdu.

En 1981, une nouvelle junte militaire succède à une précédente en Argentine sous fond de crise financière. Une junte qui dès lors est confrontée au mécontentement et au risque évident d’une insurrection. C’est alors qu’un archipel situé à 200 milles nautiques des côtes revient en mémoire. Les Falklands, un territoire anglais de quelques kilomètres carrés peuplé de 700 000 moutons et d’un millier d’âmes, va devenir une cause nationale. L’Argentine conteste la souveraineté des Falklands depuis de nombreuses années et davantage. D’ailleurs, épisodiquement, quelques menaces, des mots un peu plus fort que les autres ont été prononcés. Des gesticulations politiques pour se donner bonne conscience. Mais dans ces premiers mois de l’année 1982, la junte militaire fait le choix de reprendre par la force ce qu’elle considère comme sien ! À l’évidence, tout semble bon aux militaires argentins pour raviver la fierté nationale afin de faire oublier le marasme économique !

Mais est-il réellement prudent de s’attaquer à la quatrième puissance militaire mondiale avec sa légendaire Royal Navy ?

Raconté autant du point de vue des Anglais que de celui des Argentins, ce nouveau titre de la collection des « Grandes Batailles Navales » raconte la dernière grande confrontation maritime du XXe siècle. Un récit perdu dans l’immensité de l’Océan Atlantique, ancré dans le contexte tendu de la Guerre Froide.

Scénariste : Jean-Yves Delitte

Peintre Officiel de la Marine belge, membre titulaire de l’Académie des Arts & Sciences de la mer, Jean-Yves Delitte est architecte-designer de formation. C’est durant ses études qu’il voit ses premières histoires en bande dessinée publiées dans le légendaire Tintin. Puis, d’heureuses rencontres vont lui permettre de s’investir davantage dans le 9e Art avec Donnington, Les Coulisses du Pouvoir, Tanâtos ou encore Les Brigades du Tigre, tout en réalisant les deux tétralogies que sont Le Neptune et Les Nouveaux Tsars. Mais c’est dans les embruns maritimes et l’amour pour le grand large qu’il démontre tout son talent en réalisant de véritables fresques maritimes en bande dessinée. Il imagine ainsi les aventures d’un corsaire amérindien à la fin du XVIIIe siècle avec sa série Black Crow. Il relate l’histoire du prestigieux trois-mâts barque le Belém, de la majestueuse frégate Hermione ou encore la romanesque aventure de la Bounty. Il dresse ensuite une vision angoissante de notre futur à travers la tétralogie U-Boot avant de lancer la collection les « Grandes Batailles Navales » dont il est le maître d’œuvre. En 2020, il donne naissance à une nouvelle collection de beaux livres réalisée à quatre mains avec Jean Benoit Heron. Une collaboration qui voit le premier volume À bord des Frégates recevoir le prix Marine Bravo Zulu. 2020 est aussi la sortie d’un diptyque consacré à Black Beard.

Dessinateur : Marco Bianchini

Marco Bianchini est né en 1958 à Arezzo où il vit. Il commence dans la bande dessinée en 1980, collaborant à différents titres de Edifumetto, Rizzoli, Edizioni Araldo (Kerry le Trappeur avec Tiziano Sclavi). En 1984 il fonde, avec quelques autres dessinateurs, la revue Fox Trott. En 1985 il commence à réaliser les histoires de MISTER NO qu’il dessine encore aujourd’hui. Depuis 1992 il s’occupe de la Direction Artistique de l’Ecole Internationale de Bande Dessinée de Florence. En 2000, il participe au long-métrage d’animation Fourmi blanche, dont il publie la bande dessinée en 2005 chez Vittorio Pavesio Productions. Chez Quadrants, il dessine les deux tomes de François sans nom, sur un scénario de Sylvain Ricard et Sylvain Runberg. En 2017, il dessine le diptyque 999, l’aube de rien du tout scénarisé par Denis-Pierre Filippi à partir de l’adaptation du livre de Claude Daubercies et publié chez Glénat. En 2019, toujours chez Glénat, il participe à la collection « Vinifera » en dessinant Les Vins d’Orient, de Babylone aux pharaons, scénarisé par Eric Corbeyran.

Collection : Les Grandes batailles navales aux éditions Glénat

Format : 242 x 320 mm

Pages : 56

EAN : 9782344043080

EAN numérique : 9782331054211

Prix : 15,50€