FESTIVAL DE MUSIQUE DE STAVELOT

FESTIVAL DE STAVELOT

31.07 > 15.08.2021

Le Festival de musique de Stavelot célèbre le bonheur retrouvé de la musique vivante en présence du public ! L’édition 2021 du festival s’offre la particularité de fêter un (non)-anniversaire : celui de l’incontournable Beethoven. La programmation fait la part belle aux concerts et musiciens qui devaient être invités en 2020. Plusieurs initiatives originales ponctuent en outre cette année cette grande fête de la musique de chambre à Stavelot: une Folle journée consacrée à la mise en lumière des jeunes talents de notre pays, l’inauguration d’un cycle de lieder romantiques, sans oublier des masterclasses encadrées par le Quatuor Zemlinsky… et une étonnante conférence introductive. C’est dans le cadre privilégié de l’abbaye que les mélomanes et les amateurs curieux de musique de chambre retrouveront du 31 juillet au 15 août cet heureux temps du partage et des émotions qu’offre le concert.

Joyeux (non)-anniversaire Ludwig ! Beethoven fait partie de celles et ceux qui ont vu leur anniversaire chamboulé en raison de la crise COVID. Les festivités et grandes réjouissances entourant ce jubilé exceptionnel ont donc été annulées à Stavelot en 2020. L’équipe du festival s’était cependant engagée auprès des musiciens invités à reporter coûte que coûte et dès que possible cette édition 100% Beethoven. Promesse tenue en 2021 ! Tobias Feldmann, Muriel Razavi, Frank Braley, Tedi Papavrami, François-Frédéric Guy, Xavier Phillips, Nathanaël Gouin ou encore les Quatuor Novus et Cambini… la quasi-totalité des artistes invités cette année à Stavelot au fil des 16 concerts programmés durant la première quinzaine du mois d’août l’étaient déjà en 2020, dans des programmes assez identiques, comme une occasion originale de fêter le compositeur viennois, juste un peu après l’heure.

Jérôme Lejeune, conseiller artistique du festival, inaugurera cette édition 2021 par une conférence introductive et musicale (avec Gabriel Teclu au piano) au titre volontairement mais gentiment provocateur : « Et si Beethoven était né à Liège ? » (le 31 juillet).

Une Folle journée Beethoven, accueillant la crème des jeunes talents de notre pays (Sylvia Huang, Cassandre Marfin, Leonor et Lorenz Swyngedouw, Julien Poli,…) ouvrira le festival et sera également l’occasion d’offrir une scène professionnelle à des élèves et professeurs des académies de Stavelot-Malmédy (le 1er août).

Au rayon de la transmission, le Quatuor Zemlinsky encadrera comme à l’accoutumée les musiciens (semi) professionnels désireux d’approfondir technique et musicalité dans un joyeux esprit de rencontre et de partage, avant de clôturer en beauté le festival par deux concerts au cours desquels les rejoindront également le pianiste Julien Libeer et deux membres du Quatuor Prazak (13 et 14 août).

Le claveciniste Justin Taylor et les musiciens du Consort, artistes associés des Festivals de Wallonie cette année, offriront quant à eux une parenthèse baroque au festival avec un programme original réunissant Bach et Vivaldi (le 5 août).

Le Festival innove encore cette année avec la mise en place d’un premier concert de lieder romantiques (Samuel Hasselhorn, le 12 août).