Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

 

Le gouvernement bruxellois a approuvé les permis et commandé la création d’un bâtiment contemporain et modulable au cœur de Bruxelles, avec vue sur l’historique place des Palais, pour le musée de la bande dessinée Le Chat, sur une idée du célèbre caricaturiste bruxellois Philippe Geluck. Ouverture prévue en 2024. Ou pas ! Car immédiatement après l’annonce, les problèmes apparaissent : des adversaires – même du monde de l’art – ont organisé une pétition contre le projet. Le surréalisme règne en maître !

« L’économie, le tourisme et la culture vont de pair », déclare Olivier Willocx, CEO de l’organisation patronale BECI : «Nous sommes extrêmement heureux de constater qu’en temps de crise Covid et de faibles perspectives touristiques et culturelles dans notre Région, des projets innovants obtiennent encore le feu vert du gouvernement bruxellois. La construction du nouveau musée du dessin animé Le Chat dans un lieu particulièrement stratégique et historique peut sans aucun doute devenir une valeur ajoutée pour l’offre culturelle et touristique de la ville. Bruxelles redeviendra alors un peu plus attractive pour les visiteurs nationaux et étrangers ».

Les entrepreneurs bruxellois souhaitent exprimer leur soutien à Philippe Geluck et à la Région pour la réalisation de ce projet prestigieux. Paris et une autre ville française guettent eux aussi pour accueillir un musée Le Chat. Ce serait une autre occasion manquée pour Bruxelles de remettre ce projet. Nous demandons au gouvernement bruxellois de rester ferme et de convaincre Philippe Geluck de ne pas se retirer de ce projet !

(Photos : ©Bernard Rosenbaum)