Feu vert pour le projet de logements sur le site de l’ancienne athénée de Jemappes 

Une nouvelle étape vient d’être franchie pour la réhabilitation du site de l’ancienne Athénée de Jemappes. Le Collège communal a en effet remis un avis favorable sur le permis d’urbanisme porté par SA Health Invest Contruction pour la création de nouveaux logements sur ce site qui présente un beau potentiel mais qui est resté très longtemps à l’état de chancre.  

Au total, 54 appartements, repartis en 6 immeubles, seront construits sur ce site de quelque 1,3 hectare. Un parking souterrain de 54 places et un parc résidentiel vert y verront également le jour. 

« Ce projet traduit concrètement la volonté du Collège de redynamiser le cœur de Jemappes: le travail important mené par la Ville dans ce dossier en témoigne. Nous souhaitions réhabiliter ce chancre pour le transformer en un beau projet. C’est pourquoi nous avons convaincu des investisseurs de s’y intéresser, et négocié avec eux une approche très qualitative, basée sur des logements de typologie différente (1, 2 et 3 chambres) et accessibles aux familles. Le soin apporté aux abords, aux espaces publics et à l’aménagement global du projet en témoigne. C’est donc un beau projet de revitalisation du cœur de Jemappes qui va débuter » explique Nicolas Martin, Bourgmestre.   

A l’origine, le projet comprenait 61 appartements mais ce nombre a finalement été réduit à 54 afin de proposer de plus vastes espaces verts aux futurs propriétaires et locataires. C’est donc un quartier moderne niché dans un environnement verdoyant qui devrait voir le jour au numéro 40 de la Rue des Représentants, à Jemappes. 

“Au delà de la disparition d’un chancre, ce projet démontre bien la volonté du Collège de vouloir faire cohabiter des projets ambitieux et modernes avec leur environnement historique. En effet, le bâtiment de l’ancienne Athenée, datant du XVIIIe siècle sera préservé et réhabilité, ainsi que les murs d’enceinte du site. Un superbe projet qui permet de démontrer à nouveau le dynamisme de notre ville ! ” ajoute Maxime Pourtois, Echevin de l’urbanisme.

Ce site gardera dès lors son empreinte historique, une richesse indéniable pour le patrimoine jemappiens.