Gangsta! Une nouvelle maison bruxelloise d’édition de jeux voit le jour

 

Ils sont bruxellois, passionnés de jeux depuis leur enfance, et ils viennent de lancer leur propre maison d’édition de jeux de société. Eux, ce sont les membres de Schmeta Games et ils espèrent conquérir un marché du jeu toujours bien vivace avec leur tout premier jeu : Gangsta! Ce jeu de cartes emmène les joueurs dans le monde de la pègre où ils incarnent un Boss bien décidé à imposer sa domination au détriment de ses rivaux. Les joueurs devront intelligemment recruter de nouveaux gangsters afin de se constituer un gang apte à réaliser les meilleurs casses qui se présenteront à eux.

Comme cela se fait de plus en plus souvent pour un éditeur qui lance son premier jeu, le projet a pu voir le jour grâce à un financement participatif sur une plateforme de financement en ligne. « Le recours à une plateforme de financement participatif nous paraissait la meilleure option », nous explique Yves Rosenbaum, responsable de l’édition. « Elle nous donnait une visibilité que nous aurions eu du mal à obtenir par le biais des canaux habituels et nous a permis de récolter des fonds suffisants pour lancer une première ligne de production. Mais c’est aussi l’occasion de nouer un premier contact avec le monde du jeu et de mettre en place une communauté de fans. 

Un parcours du combattant 

La sortie a dû être postposée à la réouverture des magasins de jeux, coronavirus oblige, mais comme pour de nombreuses entreprises qui débutent sur un nouveau marché, les embuches ont été nombreuses. « Il y a eu des moments difficiles, c’est vrai. Il y a une part d’aléa que l’on ne maitrise pas. Les problèmes avec l’imprimeur que nous avions sélectionné se sont succédé et puis l’arrivée du covid-19 a tout chamboulé, retardant encore notre date de sortie et nous privant des festivals qui nous auraient donné plus de visibilité. Mais l’envie de continuer et d’aller jusqu’au bout du projet a été plus forte. Et aujourd’hui, le jeu est enfin disponible en magasins! C’est un bel accomplissement en soi. »

En attendant, le moral est au beau fixe dans la start-up. Les premiers retours des spécialistes et des bloggers du monde du jeu sont très positifs et les commandes s’enchainent. Il est vrai que le marché du jeu semble avoir bien résisté à la crise sanitaire. Même si de nombreux éditeurs ont dû postposer la sortie de leurs nouveaux jeux, la période de confinement ne semble pas avoir entamé le plaisir de se réunir, en famille ou entre colocataires, autour d’un jeu de société. En ces temps de (dé)confinement, le recours aux jeux de société a plus que jamais la cote.

Site web : http://www.schmetagames.be/fr/index.php