Israël : le squelette d’un cochon vieux de 2700 ans suggère que les premiers Juifs mangeaient du porc malgré l’interdiction

Alors que leur religion leur interdisait de manger du porc, il semblerait que certains Juifs en mangeaient il y a de cela près de 3 000 ans.

C’est une découverte étonnante qu’ont fait des archéologues dans la Cité de David, à Jérusalem, en Israël. Dans le dernier numéro de la revue The academic journal Near Eastern Archaeology, ils révèlent avoir mis au jour le squelette entier d’un cochon vieux d’il y a 2 700 ans.

Celui-ci se trouvait dans un bâtiment à seulement quelques dizaines de mètres du Mont du Temple, le lieu le plus sacré du judaïsme. Et malgré la forte interdiction de consommer du porc dictée par les lois juives, il était fort probable que l’animal était gardé pour être mangé.

Découverte d’un cochon vieux de 2 700 ans

Le Dr Joe Uziel, archéologue principal à l’Autorité des antiquités d’Israël et l’un des auteurs de l’étude, indique : “Nous faisions des fouilles sur les pentes orientales de la Cité de David et nous avons découvert un bâtiment datant de la seconde moitié de l’âge du fer, également connu sous le nom de période du Premier Temple. Nous avons commencé à exposer l’une des pièces, où nous avons vu plusieurs récipients écrasés au sol et bientôt nous avons trouvé le squelette d’un petit animal coincé entre le mur et les récipients”.