Jean Demannez, un politique qui aimait la culture et surtout le jazz

Jean Demannez, un politique qui aimait la culture et surtout le jazz

Mort à l’âge de 72 ans, Jean Demannez n’aura laissé personne indifférent. Tout d’abord par sa carrière politique au sein du parti socialiste qui l’aura mené de l’échevinat à Saint-Josse-ten-Noode au poste prestigieux de bourgmestre en succédant à Guy Cuddel. Cette période politique de sa vie lui aura aussi permis de se distinguer dans des activités culturelles dans sa commune, une vraie passion pour lui.

On songe notamment à sa présidence du Centre culturel du Botanique avec ses fameuses « Nuits Botanique ». Président fondateur de la Jazz Station, une idée folle de faire vivre un lieu voué au jazz dans l’ancienne gare de Saint-Josse, il était aussi président fondateur de Studio Diapason et d’un évènement marquant comme le Saint-Jazz-ten-Noode qui a rencontré un véritable succès pour la qualité qui était offerte aux fans de ce rendez-vous musical.

N’oublions pas qu’il fut également président du conseil d’administration du Théâtre Le Public.

Beaucoup d’amis, la gorge nouée, se souviendront de l’orchestre « 107 Quater » qui lui a permis d’affirmer ses qualités de batteur dans un groupe ouvert à toutes les musiques du monde.

Bernard Rosenbaum