Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

La Commission européenne a l’intention de participer à la #rénovation énergétiques de 30 millions de #bâtiments !

En accord avec ses objectifs climatiques, la Commission européenne a présenté, le 15 décembre dernier, sa stratégie pour accélérer la rénovation énergétique et la décarbonation des bâtiments, en introduisant notamment des obligations minimales de performance énergétique pour les bâtiments les plus énergivores. D’ici à 2030, chaque Etat membre devra rénover les 15% de bâtiments les moins performants (classe énergétique G) de son parc immobilier, et ne construire plus que des bâtiments « neutres » en carbone.

Le 15 décembre 2021, la Commission européenne a présenté son projet de révision de la directive sur la performance énergétique des bâtiments en Europe, un texte qui devra être approuvé par chacun des 27 Etats membres de l’UE.

En accélérant la rénovation et la décarbonation des bâtiments à l’échelle européenne, l’enjeu est d’atteindre les objectifs que s’est fixés l’UE dans le cadre de son Pacte vert européen : réduire les émissions de carbone de 55% d’ici à 2030 (par rapport au niveau de 1990), puis atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050.

Actuellement, les bâtiments représentent 40 % de la consommation d’énergie de l’UE, et 36 % des émissions de gaz à effet de serre, alors que « plus de 85% des bâtiments actuels seront présents en 2050 », a rappelé la Commission dans son communiqué. « Pour réduire les émissions, il faut rénover », a insisté notamment Frans Timmermans, vice-président de l’exécutif européen.  Il faudrait au moins doubler le taux actuel de rénovation (en moyenne 1% du parc est rénové chaque année) pour atteindre les objectifs de l’UE en matière de climat et d’énergie.

La suite de cet article est à découvrir sur : https://www.architectes.org/actualites/la-commission-europeenne-veut-renover-30-millions-de-batiments-d-ici-2030

Source: architectes.org (Photo : Lukasz Kobus)