Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

La Fédération Wallonie-Bruxelles et le Sénégal signent un accord de coproduction cinématographique



La Fédération Wallonie-Bruxelles démontre une nouvelle fois sa volonté de diversifier ses partenaires de coproduction en s’ouvrant à de nouvelles opportunités de coopération cinématographique et audiovisuelle.
À l’occasion de la visite officielle du président sénégalais Macky Sall en Belgique, la Fédération Wallonie-Bruxelles a conclu avec le Sénégal un nouvel accord avec un partenaire de choix ; le troisième avec un pays africain après la Tunisie et le Maroc.
L’accord est ouvert aux coproductions artistiques et techniques – la coproduction uniquement financière n’étant pas admise – sur des projets cinématographiques et audiovisuels (cinéma, TV, web) de toute durée et de tout support.
Le Sénégal occupe une position intéressante en matière de cinéma à l’échelle internationale, grâce notamment à ses nombreux systèmes de soutien. Un des objectifs de cet accord sera de réitérer des coopérations artistiques réussies telles que la coproduction Atlantique de la réalisatrice sénégalaise Mati Diop, Grand Prix du Jury du Festival de Cannes en 2019, ainsi que de faciliter l’accès aux marchés respectifs pour les œuvres des deux pays.
Ce accord s’inscrit également dans la démarche de coopération internationale à l’échelle de la Francophonie. En effet, la FWB est l’un des partenaires fondateurs du Fonds d’aide à la Jeune Création francophone, dont l’objectif est de redynamiser la production locale africaine subsaharienne (tous contenus et supports confondus). La structuration de la coopération FWB-Sénégal par le biais de cet accord de coproduction permettra un développement considérable du potentiel international des films ainsi coproduits.
Ce partenariat avec le Sénégal constitue le 12e accord bilatéral engageant la Fédération Wallonie-Bruxelles, après l’Uruguay et le Canada en 2018, le Chili en 2017 ou les Pays-Bas en 2016. Des accords bilatéraux spécifiques ont également été signés avec des pays considérés comme prioritaires en la matière, dont la France ou la Suisse. Des accords de coproduction sont également en négociation avancée avec l’Ukraine et le Liban, alors que des discussions sont en cours avec le Brésil, le Mexique, la Colombie et le Pérou, le Burkina Faso et le Rwanda.
Via la Convention européenne de coproduction (Traité 147 du Conseil de l’Europe), la Fédération Wallonie-Bruxelles dispose également d’accords avec la plupart des pays européens ; elle a par ailleurs signé en 2017 la nouvelle convention internationale de coproduction, ouverte aux États non-européens.
Pour rappel, l’établissement d’un accord de coproduction accorde aux films et projets audiovisuels coproduits la double nationalité et ouvre aux producteurs l’accès aux ressources disponibles sur le territoire de la coproduction.
L’accord de coproduction a été signé par :
  • Pierre-Yves Jeholet | Ministre-Président et en charge des relations internationales
  • Bénédicte Linard | Ministre de la Culture et des Médias
  • Abdoulaye Diop | Ministre de la Culture et de la Communication
  • Aïssata Tall Sall | Ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur