La France hors des sentiers battus : 10 destinations à (re)découvrir

Envie de sortir des sentiers battus ? La France n’a pas fini de vous surprendre, tant il y a de territoires à (re)découvrir dans l’Hexagone. Du Tarn à la Thiérache, voici 10 idées d’escapades dans de beaux coins de France où la richesse du patrimoine fait écho aux promesses de la nature. Avec, comme partout en France, des plaisirs gourmands à savourer sans modération. Bon(s) voyage(s) en France !

L’Ain, pour se faire du bien

L'Ain, pour se faire du bien
Gorges de l’Ain © Pierre Antoine LAINE – stock.adobe.com

 

L’Ain, si discret entre Lyon et Genève, regorge de pépites touristiques qui raviront aussi bien les amoureux de la nature et les sportifs que les amateurs de gastronomie et les passionnés d’Histoire.

La Dombes et ses nombreux étangs sont particulièrement représentatifs de l’Ain. Lors de votre séjour, ne manquez pas de vous arrêter au célèbre Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes pour y observer plus de 300 espèces d’oiseaux du monde entier. La région se visite aussi au fil de l’eau avec ses lacs comme ceux du Haut-Bugey, ses cascades et ses rivières, sans oublier les gorges de l’Ain à descendre en canoë,

Ses 180 000 hectares de forêt en font aussi un lieu idéal pour des randonnées adaptées à tous les niveaux à la découverte de paysages aussi différents et étonnants que les pertes de la Valserine ou le marais de Lavours. Pour les vététistes, la Grande Traversée du Jura s’impose comme un incontournable.

Le patrimoine culturel et architectural mérite le voyage. À Bourg-en-Bresse, chef-lieu du département et capitale historique, difficile de ne pas être conquis par la beauté du monastère royal de Brou, joyau du gothique flamboyant. Classée parmi les Plus Beaux Villages de France, Pérouges est une petite cité médiévale pleine de charme. On remonte aussi au siècle des Lumières, en flânant dans le vaste parc du château de Voltaire à Ferney, où le philosophe aimait cultiver son jardin comme son esprit face au massif du Mont-Blanc.

L’Ain a également vu naître Brillat-Savarin, le pionnier de la gastronomie française et abrite Vonnas, le village du chef triplement étoilé Georges Blanc. Qui peut résister à la fameuse volaille de Bresse, la sauce Nantua, ou au bleu de Gex ?

Lire aussi L’Ain avec le Routard

 

Le Tarn, un pays de Cocagne

Le Tarn, un pays de Cocagne
Cordes-sur-Ciel © NoraDoa – stock.adobe.com

 

A une heure de Toulouse, une destination idéale pour les vacances ! Impossible de ne pas commencer par Albi la rouge et son imposante cathédrale de brique. Si l’extérieur est quelque peu austère, la richesse de l’intérieur est impressionnante avec sa nef peinte et son jubé, un joyau de l’art flamboyant. Le palais des évêques voisin abrite, quant à lui, la plus importante collection de Toulouse-Lautrec au monde.

Des collines du vignoble gaillacois aux airs de Toscane, on rendra visite au jardin des Martels à Giroussens avant d’aller se rafraîchir dans les bases de loisirs de la région.
Au Pays de Cocagne vous attend le magnifique village de Lautrec, capitale de l’ail rose, mais aussi de belles escapades hors des sentiers battus. Enfin, vous voilà au cœur de la Montagne Noire, aux sources du canal du Midi, le chef-d’œuvre de Pierre-Paul Riquet.

Autres pépites à découvrir : les tapisseries de Dom Robert exposées à Sorèze. Un magnifique hommage à la nature. Et comment ne pas être séduit par Cordes-sur-Ciel, l’un des plus beaux villages de France ?

Une nature préservée vous attend dans le Tarn. Les nombreux cours d’eau dans les vallées du Tarn ou de l’Agout, les gorges du Viaurde l’Aveyron et du Banquet raviront les adeptes de canoë-kayak. Les randonneurs et les promeneurs arpenteront les monts de Lacaune ou la passerelle himalayenne de Mazamet, un pont suspendu à 70 mètres au-dessus du sol.

Faites aussi un détour par Castres, pour contempler les maisons colorées qui se reflètent dans la rivière Agout, sans oublier de visiter le musée dédié à Jean Jaurès, natif de la ville, ou celui très riche consacré à Goya et à la peinture espagnole.

Lire aussi Le Tarn avec le Routard

 

Le Morvan, slow tourisme en Bourgogne

Le Morvan, slow tourisme en Bourgogne
Vézelay © philippe Devanne – Adobe Stock

 

Le Parc naturel régional du Morvan, s’étendant sur les 4 départements bourguignons, est un des premiers parcs naturels régionaux de l’Hexagone. Le Morvan est en quelque sorte une île de granit, longue d’une centaine de kilomètres, inclinée de 300 à 900 m du nord au sud, large de 20 à 40 km d’est en ouest, qui émerge au cœur de la Bourgogne calcaire.

Au nord, entre la magnétique basilique de Vézelay, Avallon et Quarré-lesTombes, on croise le célèbre bâtisseur et humaniste Vauban. Le centre sauvage et boisé abrite, quant à lui, les 6 lacs morvandiaux. Au sud du massif, entre Château-Chinon et Autun la gallo-romaine, on découvre, au sommet du Mont-Beuvray, plus de 2 000 ans d’histoire avec le site gaulois de Bibracte.

 

Dans le Morvan, les distances ne sont jamais très grandes, c’est plutôt en temps et en virages qu’il faut compter. Gros avantage, quel que soit votre itinéraire ou votre camp de base, le Morvan est beau partout.. Une destination bucolique au coeur de ka France où le « slow tourisme » prend tout son sens !

Lire aussi Le Parc naturel régional du Morvan avec le Routard

 

Le Santerre, sur le circuit du Souvenir en Haute-Somme

Le Santerre, sur le circuit du Souvenir en Haute-Somme
Mémorial de Thiepval © david debray – stock.adobe.com

 

Avec près de 200 charmantes communes, sa vallée arborée de la Somme et ses paysages bucoliques, le Santerre Haute Somme procure un bon bol d’air à tous ceux qui le visitent. Cap tout d’abord sur le Parcours de découverte des oiseaux à Cléry-sur-Somme : un chemin de 2,5km longe les étangs et permet d’observer plus de 90 espèces d’oiseaux nicheurs et migrateurs.

La Vallée de la Haute-Somme est sillonnée par 165 km de pistes cyclables : une belle occasion de passer de village en village et de vous arrêter au gré de vos envies…

Difficile de visiter la Somme sans évoquer la Grande Guerre qui a ici particulièrement marqué le paysage et les hommes. Le circuit du souvenir propose un itinéraire émouvant sur les traces de la bataille de la Somme (1916). On commencera par l’Historial de la Grande Guerre, à Péronne : un musée incontournable pour comprendre le contexte et le déroulement des évènements ainsi que la vie quotidienne des soldats et des civils pris dans la tourmente… Incontournable aussi Thiepval, le plus grand mémorial de guerre britannique au monde, à compléter par la visite de son passionnant musée.

Ensuite, direction Ham, un chef-lieu de canton dans lequel se nichent les ruines romantiques d’un château mythique, probablement construit au début du XIe siècle, en bordure du canal de la Somme.

 

Le Sud Creusois, entre Unesco et nature généreuse

Le Sud Creusois, entre Unesco et nature généreuse
Aubusson © gozzoli – stock.adobe.com

 

Bordé par la Haute-Vienne, la Corrèze et  le Puy-de-Dôme, le Sud Creusois s’étend autour d’Aubusson et de Bourganeuf,  où commence le Parc Naturel Régional de Millevaches.

A Aubusson, un savoir-faire d’exception, qui existe depuis 6 siècles, a fait la célébrité mondiale de la cité creusoise. Il s’agit de la tapisserie, dont la ville est la capitale et Felletin le berceau. Direction la Cité Internationale de la Tapisserie pour parcourir des siècles de création artistique classée au patrimoine immatériel mondial de l’Unesco !

Le riche patrimoine architectural local mérite lui aussi le voyage avec de nombreux châteaux, des églises, des maisons de pierre de taille… dont les emblématiques Tour Zizim de Bourganeuf, Tours de Crocq, Abbaye du Moutier d’Ahun et le village insolite de Masgot

Les amateurs de verdure et de grands espaces iront se balader au gré du vent sur le Plateau de Millevaches ou musarderont jusqu’au bucolique Pont de Senoueix perdu dans un écrin de verdure ou au bord du Thaurion ! Perle de la région, le lac de Vassivière (l’un des plus grands lacs de France !) séduit avec ses paysages et son île où trône un phare surprenant, sans oublier le Centre International d’Art et du Paysage de Vassivière avec son étonnant parc de sculptures contemporaines.

Dans ce magnifique cadre naturel, de nombreuses activités de plein air sont à pratiquer en famille ou entre amis tels que la randonnée, le VTT (ou vélo de route pour les moins casse-cou), les balades équestres, le canoë, la pêche…

De quoi prendre du bon temps !

 

L’Alsace du Nord, forêts et villages de charme

L'Alsace du Nord, forêts et villages de charme
Hunspach © PANORAMO – Fotolia

 

À une trentaine de km au nord de Strasbourg, l’Alsace du Nord, aux confins de l’Allemagne, est une belle destination pour un week-end reposant et dépaysant. On y découvre d’adorables villages, de beaux châteaux, de passionnants musées, mais aussi une nature préservée au gré de balades dans le Parc naturel régional des Vosges du Nord.

Haguenau, capitale historique et culturelle de l’Alsace du Nord, possède un centre-ville dynamique et animé où il fait bon flâner. Pour une sortie en famille, direction la forêt de Haguenau, poumon vert de la région.

L’Alsace du Nord possède un superbe patrimoine qui fait voyager dans le temps, comme le château-fort de Fleckenstein, véritable citadelle troglodytique. On peut aussi suivre la route des Châteaux au coeur du Parc naturel régional des Vosges du Nord. Les passionnés d’histoire seront sans doute aussi très intéressés par la visite des ouvrages de la ligne Maginot avec le fort de Schoenenbourg, le Four-à-Chaux de Lembach et l’Abri de Hatten, trois sites majeurs de l’histoire contemporaine en Alsace.

Enfin, impossible de résister au charme tranquille de Wissembourgune ville médiévale surnommée la « Petite Venise d’Alsace du Nord », au patrimoine miraculeusement épargné. On peut s’y attabler dans un winbstub pour apprécier la plantureuse gastronomie locale accompgné d’un bon vin d’Alsace.

 

Le Charolais-Brionnais, gourmand de nature et de culture

Le Charolais-Brionnais, gourmand de nature et de culture
Paray-le-Monial© LianeM – Adobe Stock

 

Au sud de la Bourgogne et aux portes de l’agglomération lyonnaise, le Charolais-Brionnais est renommé dans le monde entier pour le boeuf de Charolles et le fromage de chèvre Charolais. Direction Charolles, berceau de la vache charolaise. Pour tout savoir sur sa délicieuse viande, on peut visiter la Maison du charolais avant, bien sûr, de se mettre à table.

C’est aussi un « Pays d’art et d’histoire » et l’un des hauts lieux de l’art roman en France : c’est ici que se trouve la sublime basilique de Paray-le-Monial. Après l’avoir visitée, on s’élance avec plaisir dans les ruelles de la vieille ville à la découverte du musée du Hiéron, en passant par les maisons à colombages ou la Tour Saint-Nicolas.

Au cœur d’une belle nature, le Pays Charolais-Brionnais peut se découvrir à vélo en longeant la Loire et en passant déjà par Bourbon-Lancy, petite cité médiévale et thermale. Les Voies Vertes permettent de rejoindre Iguerande, fief du célèbre chef Troisgros.

À mi-chemin, Digoin est un important carrefour fluvial, célèbre pour son pont-canal. Sa manufacture, qui fabrique exclusivement des pièces en grès pour conserver, préparer, cuire et mijoter, est ouverte à la visite : un rendez-vous à conseiller aux amateurs de tourisme industriel.

Autre joyau de la région, Semur-en-Brionnais est classé parmi les « Plus beaux villages de France » avec son château, la collégiale, et les belles demeures tout autour !

Pour rapporter de beaux produits, faites un tour au marché de Marcigny, véritable institution locale, pour faire ses emplettes de produits du terroir. Le pays du Charolais, terre de cocagne !

 

Épernay, au pays du champagne

Épernay, au pays du champagne
© Ville d’Epernay – Pays d’Épernay Terres de Champagne

 

Bienvenue au cœur du fameux vignoble champenois ! Porte d’entrée de la Marne à l’est du bassin parisien, le Pays d’Épernay englobe le sud de la Montagne de Reims, la vallée de la Marne et la Côte des Blancs. Une région prestigieuse qui fait rayonner la France dans le monde entier.

Épernay, les amateurs de fines bulles se précipiteront à l’avenue de Champagne inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. Bordée de grandes maisons de champagne et d’hôtels particuliers, cette rue prestigieuse vaut le détour. L’occasion aussi de faire une halte dans l’une des caves prestigieuses de la ville.

Le parcours épicurien se poursuit à Aÿ pour une passionnante visite guidée de la Cité du Champagne Collet-Cogevi. Vous y découvrirez le processus de fabrication et on vous révèlera tous les secrets de l’artisanat de la vigne.

Les passionnés d’histoire, de leur côté, ne manqueront sous aucun prétexte le Mémorial de Dormans, l’un des quatre monuments nationaux dédiés à la Grande Guerre. Dans un genre plus léger, Hautvillers, l’un des plus beaux villages du Pays d’Épernay, est marqué par le souvenir du moine dom Pérignon. Au cœur de cette bourgade, s’élève la célèbre abbaye bénédictine, désormais propriété de la maison Moët & Chandon.

Verzenay, village blotti dans un des plis de la montagne de Reims, dominé par le mont Bœuf et le mont Rizan, possède une vraie curiosité insolite : un phare ! Belle vue du sommet (101 marches – 25 mètres de hauteur).

Autre particularité unique de la région : les faux de Verzy, d’étranges hêtres tortillards que l’on croirait sortis d’un film de Tim Burton, à admirer absolument dans le Parc naturel régional de la Montagne de Reims : il s’agit de la plus grande concentration au monde de ce type d’arbres.

 

La Thiérache, authentique et naturelle

La Thiérache, authentique et naturelle
Parfondeval © Office de Tourisme du Pays de Thiérache

 

Envie de vous mettre au vert tout en faisant des découvertes ? Direction la Thiérache, au cœur de l’Aisne dans les Hauts-de-France.

C’est tout d’abord une région propice à la randonnée, à pied ou à vélo. Les plus ambitieux suivront le GR 22 à pied ou l’EuroVelo 3 (la Scandibérique) à deux roues. Côté histoire, l’inexpugnable château fort de Guise nous propulse au Moyen-Âge, tandis le Familistère de Guise et son système social coopératif inspiré du socialiste Charles Fourier est un haut lieu de l’histoire économique et sociale du Nord de la France.

Autre particularité de la Thiérache : les églises fortifiées, système défensif destiné à protéger les villageois des batailles et invasions, mais ais aussi des églises de toute beauté, comme l’abbaye de Saint-Michel en Thiérache.

Et ne manquez pas Parfondeval, l’un des « Plus beaux villages de France », avant de déguster le cidre local et surtout du maroilles, célèbre fromage à croûte rouge et symbole local.

Lire Le Pays de Thiérache avec le Routard

 

Le Pays de Bray, en vert et au grand air

Le Pays de Bray, en vert et au grand air
Saint-Germer-de-Fly © Christophe Rannou – Office de Tourisme Pays de Bray

 

À cheval sur l’Oise et la Seine-Maritime, le Pays de Bray, à seulement 2 heures de route de Paris, recèle une campagne harmonieusement vallonnée ponctuée de hameaux et fermes à découvrir au gré de belles balades. L’occasion de jolis périples à vélo, notamment le long de l’ancienne voie de chemin de fer reliant Paris à Dieppe, réhabilitée en Avenue Verte Paris-London.

C’est ici que se trouve l’un des « Plus Beaux Villages de France » : Gerberoy, une petite cité romantique aux ruelles pavées et aux maisons à pans de bois colorés qui s’égaient de roses aux beaux jours. Le peintre post-impressionniste Henri Le Sidaner tomba littéralement sous son charme.

À quelques kilomètres de là, s’élève la sublime abbatiale de Saint-Germer-de-Fly et sa petite chapelle, réplique de la Sainte-Chapelle de Paris. Autre halte de choix : Gournay-en-Bray, capitale du petit-suisse où se tient, tous les mardis sous la halle, le marché à la volaille avec ses oiseaux dont la fameuse poule de Gournay.

Ici, l’herbe verte est le paradis des vaches normandes. Leur lait crémeux a donné naissance à 2 produits gourmands : le neufchâtel et le petit-suisse, à acheter lors d(une pause gourmande à Neufchâtel-en-Bray.

Lire Le Pays de Bray avec le Routard

 

Pour en savoir plus

 

Consulter nos guides en ligne Midi toulousainLyon et ses environsBourgogneChampagne-ArdenneNormandie et Picardie

 

Texte : Routard.com