La Région bruxelloise désigne 12 occupants temporaires pour une partie des bâtiments du 17-19 rue de Manchester

 


Les surfaces disponibles pour une occupation temporaire se trouvent aux étages de ces bâtiments. © sau-msi.brussels (MSA-Idea-Origin)Après avoir lancé un Appel à manifestation d’intérêt (AMI) en mars dernier, la Région bruxelloise, représentée par la Société d’Aménagement Urbain (SAU), maître d’ouvrage délégué pour piloter ce projet, a choisi 12 dossiers parmi les 28 candidatures reçues. L’occupation temporaire totalisera près de 3.000 m2 et préfigurera le futur pôle artistique et créatif régional de la rue de Manchester.

Les bâtiments des 13-15 et 17-19 rue de Manchester sont destinés à accueillir des équipements productifs de types culturel, artistique et créatif ainsi que des équipements connexes (locaux administratifs, salle polyvalente, résidences d’artistes…). Il s’agit d’un des dossiers prioritaires du Contrat de Rénovation urbaine « Heyvaert – Poincaré » (CRU 5) financé par la Région de Bruxelles-Capitale.

En avril 2020, le Gouvernement bruxellois avait déjà décidé de pérenniser l’occupation de l’asbl Recyclart sur le site 13-15 rue de Manchester, compte tenu des activités que celle-ci développe en lien avec le futur pôle créatif.

Comme sur d’autres sites précédemment, la Région, à l’initiative du Ministre-Président Rudi Vervoort, a décidé de mettre à profit la période qui précède les travaux d’aménagement définitifs du pôle artistique et créatif, prévus à partir de mi-2023, pour organiser l’occupation temporaire d’une partie des bâtiments situés au 17-19 rue de Manchester. Un Appel à manifestation d’intérêt (AMI) a donc été lancé pour une partie des étages de deux bâtiments situés en intérieur d’îlot, dans la cour du 17-19 rue de Manchester, pour un total de près de 3.000 m² répartis sur plusieurs plateaux.

Le Ministre-Président Rudi Vervoort explique : « Comme nous l’avons déjà réalisé avec succès pour d’autres projets de développement urbain à Bruxelles, nous voulons profiter de la phase préparatoire de cette reconversion pour développer des projets temporaires avant le début des travaux. Des espaces comme celui-ci, où les gens peuvent expérimenter librement et volontairement, sont primordiaux. Et avec la crise sanitaire qui a sérieusement impacté les secteurs culturels et événementiels, mais aussi la population, de tels projets locaux sont précieux. Ils permettent aux riverains, à tous les Bruxelloises et Bruxellois mais aussi aux visiteurs de notre Région-Capitale de s’approprier les lieux, de se rencontrer, de collaborer, d’échanger, etc. Cette phase de transition donnera à ce lieu une identité spécifique, qui perdurera au-delà de l’achèvement de l’utilisation temporaire. »

Une préfiguration du projet définitif

La Région ambitionne d’y développer un pôle productif de type culturel, artistique et créatif, préfiguré par une vitrine d’expérimentation développée par la SAU. Ceci via un projet temporaire cohérent, au sein duquel les différents occupants œuvrent en synergie et non de manière autonome, constitué, d’une part, d’ateliers productifs ciblant les métiers des industries culturelles et créatives et, d’autre part, de structures fortement ancrées dans le quartier et ouvertes sur celui-ci.

Un comité de sélection réunissant différentes parties prenantes dont le propriétaire des lieux (SPRB – Direction Facilities) et la commune de Molenbeek, a désigné les occupants temporaires suivants, qui commenceront à s’installer en septembre :

  • ASBL Impulsion : projet artistique,