Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

La #restauration de l’#orgue du #Conservatoire de Bruxelles est en bonne voie

L’opération délicate de démontage de l’orgue Cavaillé-Coll du Conservatoire royal de Bruxelles démarre bien. L’orgue est démonté pour être totalement restauré afin de retrouver sa splendeur et son timbre d’origine.

En attendant que l’équipe d’experts puisse en dresser son inventaire complet et décrire le travail nécessaire à sa restauration proprement dite, l’instrument composé de plus de 4.000 tuyaux, une fois démonté, est précieusement stocké dans un entrepôt aménagé à cet effet.

Les travaux de restauration devraient débuter en 2024. L’orgue ne pourra revenir dans la salle de concert à la fin du chantier de rénovation des bâtiments du conservatoire, prévue en 2028.

 

Un orgue d’une richesse unique

Les superlatifs ne manquent pas pour décrire l’orgue surplombant la salle de concert du Conservatoire bruxellois. Construit en 1880 par Aristide Cavaillé-Coll, un des plus grands facteurs d’orgues du XIXe siècle, l’instrument fait partie des orgues historiques les plus précieux de Belgique. Seul le Conservatoire de Moscou dispose encore d’un tel instrument dans un contexte académique. 

Avec, à l’origine, 45 jeux répartis sur trois claviers et pédale, l’orgue du Conservatoire bruxellois n’est pas resté dans son état originel. Ses 140 années de vie ont eu une destinée fort mouvementée, avec notamment l’électrification de l’instrument en 1960. Malheureusement, l’orgue est resté silencieux depuis plusieurs années, la traction électrique présentant un risque d’incendie.

La cure de jouvence de l’orgue fait partie du programme de restauration du Conservatoire de Bruxelles. Le projet est double : restaurer et mettre en valeur un ensemble à haute valeur patrimoniale et répondre aux besoins spécifiques des utilisateurs connectify hotspot pro 4.3 full serial