Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

La restauration nécessaire de la façade nord de l’Église Sainte-Catherine débute



La restauration de la façade de l’Église Sainte-Catherine donnant sur le Marché aux Poissons débute aujourd’hui. C’est ce que rapporte Beliris, l’expert en construction publique pour Bruxelles, qui lance le chantier en collaboration avec la Ville de Bruxelles. La maçonnerie, les menuiseries, les vitraux et la clôture sont concernés.

Pierres abîmées et noircies par la suie, plantes qui poussent ci et là entre les joints : la façade nord de l’Église Sainte-Catherine n’attire plus depuis longtemps les photographes. Mais ceci va prochainement changer. Beliris, l’entrepreneur Artes Woudenberg et l’auteur de projet SUM débutent la restauration de la façade donnant sur les quais. Cette restauration requiert l’expertise et le savoir-faire d’artisans : tailleurs de pierre, menuisiers, ferronniers et maîtres verriers.

  • Taille de pierres L’église du 19e siècle a été construite en pierre de Gobertange, pierre naturelle poreuse qui a souffert des ravages du temps. La façade latérale sera intégralement nettoyée à l’aide de techniques à basse pression. Là où cela s’avère nécessaire, des réparations seront effectuées et les éléments gravement endommagés seront remplacés. Ainsi, plusieurs croix et gargouilles disparues seront  reconstruites.
  • Verrerie Les vitraux quitteront l’église durant un temps pour être réparés par des vitriers spécialisés. Grâce à un véritable travail d’artisan, les vitraux seront entièrement démontés afin de nettoyer tous les éléments en profondeur. Les pièces cassées seront remplacées et les profilés de plomb seront réparés avant le remontage de l’ensemble .
  • Menuiserie Les portes en bois du portail latéral seront restaurées. Après un nettoyage complet, les éléments endommagés seront réparés et ceux qui manquent seront remplacés. Pour la finition, l’ensemble sera verni. Les serrures et ferrures seront aussi réparées ou remplacées. Enfin, les éléments décoratifs en bronze manquants seront fixés.
  • Ferronnerie Aussi en ateliers, les clôtures d’origine en fer forgé seront nettoyées. La rouille sera enlevée et les éléments endommagés seront réparés. Une partie de la clôture a autrefois été remplacée par des grilles en fonte. Celles-ci seront remplacées par des reproductions de l’ancien modèle. L’ensemble recevra ensuite un traitement anti-rouille et une nouvelle couche de peinture.
  • Jardinets La clôture sera placée plus près de l’église, entre les contreforts, comme c’était le cas à l’origine. Cela permettra de créer un trottoir plus large pour les piétons. Après la remise en place, des jardinets seront aménagés.

Au total, les travaux coûtent € 3 millions. La restauration devrait être achevée en 2023. Beliris a aussi restauré la façade Ouest de l’Église Sainte-Catherine en 2013.

Karine Lalieux, Ministre des Pensions et de l’Intégration sociale, chargée des Personnes handicapées, de la Lutte contre la pauvreté et de Beliris, se réjouit : « Ces travaux permettront aux artisans, du ferronnier au tailleur de pierre, d’exercer leur fabuleux savoir-faire et de redonner son lustre à l’Église Sainte-Catherine. Tout le quartier, ses habitants et ses nombreux commerces mais aussi les touristes profiteront de cette restauration. »

Lydia Mutyebele Ngoi, Échevine du Logement, du Patrimoine public et de l’Egalité des chances, déclare « La Ville de Bruxelles, et moi-même, sommes ravis de cette nouvelle collaboration avec Beliris et nous réjouissons du début des travaux. La rénovation de la façade Nord de l’Eglise Sainte-Catherine fait partie d’un processus plus large qui entend redorer l’architecture de ce bâtiment historique situé en plein cœur de Bruxelles et donner un nouveau souffle à une des figures emblématiques du patrimoine public bruxellois. »