La route culinaire de Vendée

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Crustacés, huîtres, poisson, sel, fruits et légumes, volailles ou encore brioche… la Vendée est un fabuleux pays de Cocagne. A découvrir au fil de votre périple et d’activités entre terre et mer.
La bonnotte de Noirmoutier
Sur l’île de Noirmoutier, le climat particulièrement doux et l’air salé bénéficie à la bonotte, une pomme de terre unique en son genre. Elle pousse dans une terre sablonneuse, enrichie par le goémon, un mélange d’algues. C’est de là que vient son goût si exquis qui séduit les plus grands chefs. La bonnotte est une diva : elle ne se ramasse qu’à la main ! Raison pour laquelle elle est si peu cultivée et si chère aussi. Seules 120 tonnes sont produites par an !
Pour fêter la récolte, une grande fête populaire est organisée le premier samedi de mai. Au programme : rallye vélo, dîner vendéen et concert.
La sardine de Saint Gilles Croix de Vie
Star du pays de Saint Gilles Croix de Vie, la sardine est inscrite à l’Inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel de la France. Elle a également obtenu le Label Rouge, premier poisson sauvage à recevoir une telle distinction, et la ville a obtenu la distinction de « Site Remarquable du Goût », ce qui fait d’elle le premier port français à être reconnu. La saison de pêche commence début avril.
Faites une visite à l’atelier de la sardine, une ancienne ferme vendéenne située au cœur des marais pour découvrir la dernière conserverie vendéenne : La Perle des Dieux. Un univers dédié au monde maritime qui regroupe un musée, une boutique, une galerie d’art et des expositions.
Pour les fans: découvrez le Printemps de la Sardine du 16 avril au 07 mai 2022 : tout le Pays de Saint Gilles Croix de Vie fête le début de la saison de la pêche à la sardine.

Le 31 juillet 2022 se déroulera la Fête de la Sardine !
La Fleur de sel de Vendée
Ici, on le surnomme l’or blanc ! Sur la côte Atlantique, les marais salants encore en activité perpétuent un savoir-faire ancestral pour obtenir la fine fleur du sel et le sel marin, que ce soit sur l’île de Noirmoutier, dans le marais breton vendéen, de Vie ou d’Olonne ou bien encore dans le Talmondais. La période de récolte s’étend de mai à septembre.
A l’île d’Olonne, explorez le parc d’aventure des Salines à la rencontre des sauniers, des poissons et des oiseaux. Les petits y seront enchantés par une énigme qui les mène à récolter du sel et même à obtenir un diplôme de « Petit saunier ».
Les huîtres Vendée Atlantique
La Vendée produit environ 7 700 tonnes d’huîtres par an. La variété « Vendée Atlantique » est très appréciée pour son goût authentique et ses arômes salés. Ici, on élève l’huître en mer puis on l’affine en claire, bassins d’eau moins salés riches en plancton. On en trouve le long de la côte vendéenne et notamment à Talmont Saint Hilaire, Noirmoutier en l’île et dans la baie de l’Aiguillon sur Mer.
Rendez-vous à la terrasse du Ponton à La Barre de Monts pour goûter les huîtres du Cap Horn au bord de l’eau. Une huître 1ère médaille au Concours Agricole de Paris 2019 ! Ou dans l’un des distributeurs accessibles 24h/24 à Sables d’Olonne et Noirmoutier !
Une délicieuse brioche vendéenne
Chaque famille, chaque artisan possède sa recette de brioche en Vendée. La brioche est aujourd’hui une véritable institution. Toutes les occasions sont bonnes pour en déguster un morceau. Elle est de toutes les assemblées. Au petit déjeuner, au goûter, en dessert, la brioche fait toujours son effet. D’abord elle s’effiloche sous les doigts puis elle libère tous ses arômes naturels en bouche et vous fonderez comme votre morceau. La Boulangerie l’Épi Sucré aux Brouzils, vous révèle sa célèbre recette de cette gourmandise, élue meilleure brioche vendéenne en 2020. Cliquez ici pour la recette. 
En Sud Vendée, des balades guidées iodées sont proposées à vélo. Une demi-journée à la rencontre des artisans et producteurs locaux. Comme par exemple sur la presqu’île, de la Belle Henriette à la Rade d’Amour à La Faute sur Mer avec un arrêt à La Guittière, plus petit port ostréicole de Vendée, pour une dégustation d’huîtres.
Encadré : La porcelaine née de la mer
Chaque année, un tiers des 180 000 tonnes de coquilles ne sont pas recyclées. Face à ce constat, deux entrepreneurs et un céramiste vendéene ont décidé de revaloriser la coquille d’huîtres sous plusieurs formes. En créant notamment la marque Kaomer, pâte de céramique permettant de fabriquer de la vaisselle ou des bijoux. Une porcelaine que l’on retrouve désormais sur les tables de grands chefs.
Pour en savoir plus sur la Vendée : www.vendee-tourisme.com
Pour les conseils de voyage les plus récents, cliquez ici : https://diplomatie.belgium.be/fr