ville de bruxelles aide cpas pour le sotienaux familles-9584022a

La Ville de Bruxelles et son CPAS renforcent les dispositifs visant le #soutien aux #familles

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

La Ville de Bruxelles et son CPAS renforcent les dispositifs visant le #soutien aux #familles

La crise du pouvoir d’achat impacte drastiquement le budget des familles. Les parents qui connaissent des difficultés pour assurer les frais de scolarité de leur enfant sont de plus en plus nombreux. Dans ce contexte, la Ville de Bruxelles et son CPAS ont décidé de renforcer leur dispositif de soutien aux familles qu’ils accompagnent en matière de repas chauds, fournitures scolaires, activités sportives-culturelles scolaires ou extra-scolaire. Ces familles pourront bénéficier d’une aide tout au long de l’année scolaire.

Face à la hausse des loyers, des prix de l’énergie et des biens de consommation, c’est souvent la part du budget consacrée aux activités sociales et parascolaires qui est rabotée. Les voyages scolaires et les activités sportives sont pourtant des moments de partage indispensables à l’épanouissement et l’intégration sociale des enfants. Dans les familles les plus fragilisées, les enfants ne disposent parfois même pas du matériel scolaire nécessaire et n’emportent pas assez, voire pas du tout, de nourriture à l’école. Nous allons donc intensifier notre action auprès des familles et les soutenir financièrement dans chaque aspect de la vie scolaire et parascolaire de leur enfant.

Les projets sélectionnés ont été organisés autour de quatre grandes thématiques : Communauté, Développement durable, Art & Culture, et Éducation & Santé.

Le dispositif d’aide mis en place par le CPAS de la Ville de Bruxelles comprend quatre volets:

* Opération sac-à-dos (activités et voyages scolaires)

Dans le cadre de l’opération « Sac à dos », le CPAS de la Ville de Bruxelles soutient les activités et voyages scolaires des enfants jusque 17 ans. De 200 euros jusqu’à présent, l’intervention du CPAS passera dès le 1er septembre 2022 à 250 euros par enfant et par an. En 2021, le CPAS est intervenu à 286 reprises dans le cadre de l’opération « Sac à dos ». (Coût de la mesure : 57.200 euros)

* Promo-Sport

Complémentairement à l’opération « Sac à dos », qui vise les jeunes de 17 ans et moins, l’opération « Promo-Sport individuel » vise à promouvoir l’activité physique auprès des bénéficiaires du CPAS de plus de 18 ans. Le CPAS contribue financièrement aux frais liés à l’activité sportive et, depuis 2016, prend également en charge les frais de voyage scolaire des plus de 18 ans via une intervention qui s’élevait jusqu’à présent à 200 euros maximum par personne et par an. Comme pour l’opération « Sac à dos », ce montant a été revu et s’élèvera dès la rentrée à 250 euros par personne et par an. En 2021, 66 personnes ont bénéficié de ce soutien. (Coût de la mesure : 13.200 euros)

* Gratuité des repas scolaires

L’opération « Repas scolaires » est également reconduite. Il s’agit d’assurer la gratuité des repas chauds pour tous les enfants des familles aidées par le CPAS de la Ville de Bruxelles qui (maternel et primaire) qui ne sont pas dans les écoles où ce dispositif est gratuit. Ce dispositif est complémentaire des mesures prises par l’Echevine de l’Enseignement Faouzia Hariche, pour garantir un repas complet et équilibré par jour aux enfants, et ainsi concourir à la santé et au développement physique et intellectuel de tous les enfants, en ce compris des familles les plus précaires. En 2021, 291 enfants du CPAS ont pu en bénéficier, pour un total de 28.496 repas servis. (Coût de la mesure : 85.000 euros)

* Cadeau de fin d’année

Parce que l’on a tous droit à un cadeau en fin d’année, le CPAS de la Ville de Bruxelles distribue désormais un bon de 40 euros (il s’élevait à 25 euros avant 2022), utilisable dans les magasins de jouets partenaires, aux enfants de familles aidées, aux bénéficiaires de l’aide médicale urgente, ainsi qu’aux enfants fréquentant une école des devoirs organisée par le CPAS. En 2021, 3.539 enfants de 1.530 familles différentes ont reçu ce cadeau de fin d’année. (Coût de la mesure : 88.475 euros)

Un enfant qui grandit dans un foyer confronté à des difficultés financières a plus de risques de lui-même connaître la précarité une fois adulte. Avec nos moyens, nous voulons pallier leurs difficultés financières afin qu’ils puissent se construire à et en dehors de l’école.

Les mesures prises par l’Instruction publique pour diminuer les frais scolaires :

Ces dispositifs concernent les élèves des écoles de la Ville de Bruxelles, quel que soit leur domicile ou niveau économique. Ils sont structurels et s’inscrivent dans une optique de gratuité de l’enseignement (il ne s’agit pas d’aides individuelles).

Depuis début 2021, les cours de natation et du transport vers la piscine sont gratuits pour les élèves de la 3e maternelle à la 6e primaire (Coût de la mesure : 300.000 euros).

Des activités parascolaires sont totalement gratuites dans 12 écoles primaires dont l’indice socio-économique est le plus faible (Coût de la mesure : 113.000 euros).

Tous les élèves de 4e  secondaire (plus de 1.200) ont reçu un ordinateur portable et des pc fixes ont été distribués pendant la crise sanitaire (Plus d’un million d’euros de dépenses).

14 écoles maternelles sont inscrites dans le dispositif de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour faire bénéficier leurs élèves de repas chauds gratuits le midi.

Désormais, en cette rentrée 2022, chaque élève de la 1ère à la 6e primaire recevra un kit de fournitures scolaires d’une valeur de 110 euros, ce qui permettra aux parents de se délester de ces frais importants en début d’année académique (Coût de la mesure : 500.000 euros).

Tendre vers la gratuité scolaire fait partie de nos objectifs prioritaires car nous considérons que l’enseignement est un droit fondamental qui doit être accessible à tous. C’est un enjeu démocratique essentiel qui lie étroitement liberté de choix et accessibilité. Pour nous, il est intolérable que les parents doivent faire le choix d’une école en fonction de son coût et des frais qui y sont réclamés. C’est le choix pédagogique qui doit pouvoir primer. La liberté de choix n’est effective que s’il y a une accessibilité totale.

L’enjeu de la gratuité scolaire dépasse le coût des fournitures scolaires. Il concerne également les voyages scolaires, le soutien scolaire, etc. La ville déploie des moyens importants pour favoriser la réussite de tous.

Parmi ces mesures supplémentaires, on retrouve :

– le soutien scolaire articulé autour du tutorat (Schola ULB : 12.500 euros), de 8 antennes de soutien scolaire en primaire (100.000 euros pour environ 400 élèves), de l’étude dirigée, d’ateliers extrascolaires d’aide à la réussite (300.000 euros), d’écoles de devoir pour les élèves de secondaire (70.000 euros), etc. ;

– la logopédie : des logopèdes et une coordinatrice d’accompagnement personnalisé sont à l’écoute des besoins des élèves (Coût de la mesure : 200.000 euros) ;

– le financement d’activités socioculturelles ;

– etc.

Chaque année, de nouvelles mesures sont déployées.

  • aides, sociale,

A lire également