Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

La Ville de Bruxelles propose un service d’interprétation en langue des signes pour les services Population et Etat civil



La Ville de Bruxelles propose un service d’interprétation en langue
des signes pour les services Population et Etat civil

Dans le cadre de son Plan d’action Handicap, Inclusion et
Accessibilité, la Ville de Bruxelles propose un nouveau service à sa
population, plus particulièrement aux personnes sourdes et
malentendantes. Une interprétation en langue des signes sera désormais
disponible dans les services Population et Etat civil de la Ville de
Bruxelles. Ce service sera accessible au Centre administratif de la
Ville ainsi que dans les antennes qui se situent à l’avenue Louise, à
Laeken et à Neder-Over-Heembeek.

La Ville de Bruxelles s’est engagée depuis plusieurs années à créer
les conditions pour permettre  aux personnes handicapées de vivre et
s’épanouir sur son territoire. La Ville y travaille d’arrache-pied,
considérant que l’autonomie de la personne constitue la condition
indispensable à l’exercice de sa citoyenneté.
Le plan d’action « Handicap, Inclusion et Accessibilité Universelle
2018-2020 » https://www.bruxelles.be/plan-daction-handicap-inclusion-et-accessibilite
 est le résultat d’un travail considérable réalisé en commun par le
Conseil Consultatif de la Personne Handicapée (CCPH), les
collaborateurs de l’administration et le Collège des Bourgmestre et
Echevins. C’est dans la lignée de cet ambitieux projet que ce nouveau
service voit le jour.

« Ce dispositif est une première en Région bruxelloise, nous sommes la
deuxième Ville en Belgique à offrir ce service ! Mon souhait est de
parvenir à une meilleure inclusion des personnes porteuses de handicap
qui s’adresseraient à la Ville. La mise en place de ce service n’est
pas une finalité mais un nouveau pas en avant, il faut poursuivre les
projets qui mèneront à une société de plus en plus inclusive.» dit
Khalid Zian, Echevin de l’Egalité des chances.

« L’objectif est que les personnes porteuses de handicap rencontrent
le moins d’obstacles possible pour accéder à nos services. C’est, bien
sûr, un minimum ! L’idée plus générale derrière ce projet, est bien
entendu de rendre le quotidien de ces Bruxellois plus facile »,
explique Ahmed El Ktibi, Echevin de l’Etat civil et de la Population à
la Ville de Bruxelles.

Le service proposé consiste dans l’interprétation à distance pour des
entretiens entre les personnes sourdes ou malentendantes et les
employés de la Ville de Bruxelles. Les employés disposeront d'une
tablette qui les mettra en relation avec un interprète en langue des
signes. La personne sourde ou malentendante qui en fait la demande
sera en contact visuel avec l'interprète qui apparaîtra sur l'écran de
la tablette, tandis que l’employé de la Ville sera en communication
vocale via les micros et les écouteurs de la tablette. Cette nouveauté
permet donc aux citoyens qui en expriment le besoin de réaliser leurs
démarches administratives en toute autonomie.

Selon la Fédération Francophone des Sourds de Belgique (FFSB), en
2016, nous comptions 105.722 personnes sourdes ou malentendantes en
Région de Bruxelles-Capitale, soit près de 9% de la population. Un
nombre important de personnes pourrait donc bénéficier de cette
avancée.