L’appel à la grève est signé par 230 travailleurs et travailleuses !

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

 

Nous, travailleurs et travailleuses dans le domaine de la santé qui travaillons quotidiennement à l’amélioration de la santé de la population, qui luttons depuis des années pour une amélioration des conditions de travail dans le secteur, qui luttons depuis plus d’une année contre la pandémie Covid, déclarons soutenir et nous préparer à participer aux grèves en cours et à venir.

Nous pensons effectivement que le meilleur moyen –  le seul moyen qu’il nous reste –  de créer un rapport de force avec le gouvernement et les directions d’institutions de soins est en effet la grève ! Malgré des petites avancées dans le secteur, au bout de mois de lutte et sous la pression de l’actualité, sur le terrain nous ne voyons malheureusement guère d’évolutions significatives. Nous sommes aujourd’hui encore plus épuisé·es qu’avant la pandémie, le sous-effectif est toujours la règle et la dynamique de rentabilité dans les soins est repartie de plus belle. Nous pensons que le secteur des soins mérite aujourd’hui de réelles avancées. Nous ne les avons toujours pas obtenues quoi qu’en disent les responsables politiques.

Le 29 mai dernier, nous étions plus de 3000 personnes rassemblées à Bruxelles à la Grande manifestation de la santé. A présent, les urgences et les soins intensifs de l’hôpital Erasme ont ouvert la marche avec une grève spontanée qui a débuté le lundi 7 juin. Leur détermination et leur courage donne beaucoup d’enthousiasme à tou·tes les collègues du secteur.

En effet, le sort de l’ensemble des travailleuses et des travailleurs de l’hôpital est profondément lié. Si aujourd’hui le personnel infirmier et soignant est surchargé, c’est aussi parce que les autres métiers, également en sous-effectif, ne peuvent plus assumer leur part du travail. Ce dernier repose alors, en grosse partie, sur le personnel soignant, les éloignant de plus en plus du chevet de nos patient·es. C’est la politique d’économies drastiques sur les soins de santé qui cause la pression financière et le sous-effectif de l’ensemble des métiers du secteur.

Le personnel des soins de santé, à l’instar des collègues d’Erasme, lutte pour une révision des normes d’encadrement (le ratio patient·es/infirmier·e). Revoir ces normes est une priorité pour la garantie de soins de qualité: elles n’ont plus été revues depuis des dizaines d’années avec des conséquences mortifères pour l’ensemble des patient.e.s !

Le personnel des soins de santé lutte également contre la réforme barémique nommée « IFIC ». Celle-ci est inégalitaire, offrant certaines avancées salariales pour les un·es et des reculs significatifs pour les autres. A titre d’exemple, les infirmièr·es spécialisé·es ne sont plus reconnu·es et voient leur salaire amputé de plusieurs centaines d’euros par mois. D’autres catégories de personnel vont aussi voir leurs salaires baisser. Alors, oui, ils et elles peuvent choisir, individuellement, de ne pas entrer dans cette réforme mais à une condition : ne pas changer d’employeur ! En effet, si ils et elles choisissent de changer de poste, ils et elles seront obligé·es de passer dans le nouveau modèle IFIC, et donc de perdre du salaire. Beaucoup se retrouveront ainsi enchainé·es à leur poste.

Le personnel des soins de santé revendique aussi une meilleure représentativité de leurs professions dans les organes décisionnaires. Quoi de plus légitime quand on sait à quel point l’entreprise, les institutions de soins, sont peu démocratiques. Nous pensons, que c’est l’ensemble des soignant·es et des travailleur·euses du secteur, ainsi que les usagèr·es, qui doivent décider de la politique de santé.

Nous partageons donc les objectifs de ces combats et nous défendons les soignant·es en grève actuellement.

Nous saluons également les initiatives syndicales de déposer un préavis le 14 juin pour le public et le 17 juin pour le non marchand francophone. Nous appelons à étendre la participation à ces journées de grève.

En outre, nous pensons que l’on ne peut pas s’arrêter à une grève “one shot” mais qu’il est nécessaire de construire un rapport de force solide avec le gouvernement et les directions jusqu’à l’obtention de nos revendications. Pour cela, il est nécessaire de monter en intensité et d’organiser une grève intersectorielle, commune, privé-public, sur l’ensemble du pays et de répéter l’opération autant de fois qu’il sera nécessaire.

Nous avons toutes et tous été mis·es à rude épreuve avec la pandémie.

Nous sommes toutes et tous spolié·es de ce qui nous est du depuis des années, c’est à dire des effectifs en nombre, des salaires décents et des conditions de travail dignes. Assez de rentrer chez soi épuisé·e et déprimé·e ! Assez de courir partout, toute la journée, pour palier le manque de collègues ou de matériel ! Assez de compter les fins de mois ou de se demander si on va pouvoir payer les études de nos enfants ! Ca suffit ! Il est temps de dire stop et de faire bloc, de manière solidaire et interprofessionnelle ! Toutes et tous en grève le 17 juin !

Nos revendications :

  1. Investissons dans nos institutions de soins. Du personnel médical au personnel d’accueil, logistique et hôtelier, nous devons être plus nombreux·ses et disposer des outils et moyens nécessaires !
  2. Il faut renforcer les normes d’encadrement pour plus de soignant·es au chevet des patient·es !Les normes d’encadrement sont datées, dangereuses et ne correspondent plus à la réalité du terrain.
  3. Stop à la charge administrative et informatiquequi nous éloigne de l’essentiel de nos métiers !
  4. Revalorisation salarialepour les bas salaires et la fin des contrats précaires. Non à la dévalorisation salariale de l’IFIC !
  5. Pour un contrôle démocratiquepar les travailleur·euses et usagèr·es sur les budgets de santé. C’est à nous de décider !
  6. Pour des soins de qualité accessiblesà toutes et tous : fin de la tarification à l’acte et de la médecine à plusieurs vitesses.

Signataires :

Béatrice Naveau, médecin généraliste

Corentin Boquelet, IDE USI 20 Chu Brugmann

Claire Gheur, médecin généraliste

Eva Houyel, kinésithérapeute

Hélianthe Adam, infirmière

Marie Roberti, accueillante

Roxanne Chinikar, psychologue

Lova Randrianassolo, usagère

Pascale De Ridder, psychologue

Manu Berquin, médecin généraliste

Renaud Brankaer, psychiatre

Carmen Cabrera, animatrice communautaire en service de santé mentale

Mostafa Abassary, aide-soignant

Jeanne-Marie Stevenaert, technicienne en imagerie médicale

Pascale Belva, infirmière

Sumah Mamaba, technicien de surface

Driss Amellal, technicien en imagerie médicale

Pablo Nyns, pompier

Régine Gattegno, infirmière-enseignante

Alexandre Bouchat, brancardier

Marie Vialars, infirmière sisu

Michel Doyen, Technologue en imagerie médicale.

Karim Brikci, brancardier

Faïza Hirach, ergothérapeute

Stann Jaeger, infirmier

Couvreur Marie infirmière

Adèle Fege, sage-femme

Marielle Chiabai, préposée entretien je signe

Stephen O’Brien, médecin généraliste

Fadma Amjahad, infirmière sisu

Chouaten Mimona, infirmière spécialisée

Emilie Regent, infirmière sisu

Véronique Furdelle, infirmière

Ferdinande Philippe, infirmier siamu en SSPI

Patricia Huget, infirmière accueil

Matthieu Lallemand, Puériculteur

Cécile Vincke, accueillante en maison médicale

Veronique Lorge, infirmière en soins intensifs

Bruno De Brouwer étudiant infirmier

Célia Meurillon, infirmière

Patricia Ivens, infirmière sisu

Marianne Dhem, ergothérapeute

Serima Tebbache, médecin en formation de pédiatrie

Maude Huart, infirmière

Pascale Berghmans, infirmière spécialisée salle d’op

Isabelle Tercelin, coordinateur qualité

Sara Magain Infirmière

Danielle Veckmans, infirmière bloc op

Stecy Bouriez, infirmière

Helena Fernandez infirmière

Virna Bucci, infirmière

Aurelie Zabeau, infirmière SIAMU à l’usi de Saint-Jean

Gisèle Snyers, psychologue

Florence Henrion, infirmière

Marianne Parée, infirmière à la retraite

Benjamin Oerlemans, infirmier SIAMU

Sarah Van Raemdonck, infirmière SIAMU

Namy Dineur, aide infirmière administrative

Anne-Marie Mullier, infirmière salle de réveil one-day

Hénin Berengere, infirmière SIAMU

Laurent Coeurnelle, médecin en formation de médecine générale

Sara Destrebecq, psychologue

Florence Fevry, psychologue

Ombeline Bauvin, infirmière spécialisée en oncologie

Fabienne Leblon, infirmière en radiologie

Héloïse Devos, infirmière

Maïté Cartuyvels, infirmière SIAMU Saint-Jean

Jean-Michel Mot, médecin en cours de spécialisation en médecine d’urgence et porte-parole du CIMACS

Lennie Lafourt infirmières responsables maison repos et de soins services Alzheimer

Boniver Aurélie, infirmière pédiatrique aux soins intensifs Néonatals de saint Luc

Aurélie Conti, infirmière spécialisée en santé mentale et psychiatrie

Mégane Biot, infirmière SIAMU aux urgences

Cindy Van Calster, infirmière spécialisée qop

Marie Sonck, infirmière cheffe

Marie Dutron infirmière spécialisée en oncologie

Claudia López Navarro, infirmière aux urgences

Valentini Virginie, infirmière spécialisée en gériatrie

Laure Devleeshouwer, accueillante en maison médicale

Marie Pilar Losada-lemarchand, usagère.

Cécile Thelen, infirmière en centre des céphalées et de la douleur

Martin Descamps, accueillant en maison médicale

Laure Xhenseval, psychologue clinicienne et psychothérapeute

Estelle Héraly, infirmerie aux soins intensifs néonataux

Nathalie Vandenborre, psychiatre

Ysaline Vranckx, assistante sociale

Manon Kroes, assistante sociale en psychiatrie

Pauline Van Eldom, infirmière spécialisée en gériatrie

Cyril Thiémard, accueillant

Carine Vanormelingen infirmière en chef

Diane Mugeni, infirmière

Gaëlle De Beul, infirmière Sisu

Esméralda Philippens, aide-soignante

Francois Magain, accueillant en maison médicale

Chantal Saintenoy, infirmière en chef dialyse

Yolande Kamga, infirmière en santé mentale

Orlane Dieleman, infirmière pédiatrique

Martin Dayez, kinésithérapeute

Hélène Trousson, infirmière spécialisée en santé communautaire

Fabienne Vanonckelen, infirmière psy

Camille Terlier, infirmière SISU à Liège

Isabelle Bonaert, infirmière spécialisée en oncologie

Adèle Godrie, kinésithérapeute

Guy Steffens infirmier

Caroline Bodson, usagère

Charbo Vinciane, infirmière

Senada Zecic infirmière urgentiste de Bruxelles

Sofia Barrera, kinésithérapeute

Fred Smal, kiné en maison médicale

Nadine Schaar, infirmière en chef, pensionnée.

Dominique Gheur, infirmière SIAMU Bruxelles

Madeleine Camus, kinésithérapeute

Marie-B. Lybaert, infirmière

Marie Cointe, infirmière

Maurine Léonet, infirmière

Hélène Coppens, usagère

Doeuvre Céline, infirmière spécialisée en Pédiatrie

Tanja Depuydt, infirmière SISU

Coralie Bastien, infirmière spécialisée en pédiatrie et néonatologie

Eline Nuyttens, infirmière SIAMU

Eric Fage, infirmier spécialisé SIAMU

Élise Lazzeri, assistante sociale

Delphine Dubois, infirmière spécialisée en oncologie

Elise Thielemans, médecin en formation de pédiatrie

Sarah Dechef, infirmière SIAMU

Dorian Laloyaux, infirmier SIAMU Gosselies

Luce Van Outrive, infirmière spécialisée en oncologie

Lore Van Santen, infirmière santé communautaire

Marie-Alice Gohy, infirmière spécialisée en santé mentale et psychiatrie

Maria Gérard, infirmière SIAMU

Laurence Hoekman, Infirmière SISU

Didier Estée, infirmière SIAMU

Valérie Janssens, infirmière pédiatrique

Stéphanie Flamen, infirmière spécialisée en gériatrie

Coline Struyf, usagère

Meryem Djessas, infirmière spécialisée en gériatrie

Manuela Demulder, infirmière sisu

Fiona Guerrier, infirmière SIAMU

Fanny Dubois, secrétaire générale de la Fédération des maisons médicales

Marine Izquierdo, infirmière spécialisée en oncologie

Janna Lenoir, infirmière spécialisée en pédiatrie et néonatologie

Adrien Cadet, infirmier

Pauline Dewé, ergothérapeute-psychomotricienne

Sandrine Pieffer, infirmière spécialisée en oncologie

Wendy Johnen, infirmière pédiatrique

Valentine Koller, infirmière

Sabine Halloy, infirmière

Meulenyzer severine, infirmière Erasme

Vanessa Lallart, infirmière

Michael Gillot, infirmier siamu

Valérie Fabris, accueillante en Maison Médicale

Delphine Heirman, infirmière spécialisée en gériatrie

Marie Bonnet, infirmière SIAMU

Louis Kisielewicz, infirmier SIAMU

Simon D’hondt, infirmier SIAMU

Pierre Popoff, médecin en formation médecine générale

Laura Dhooge, infirmière SIAMU

Carol Lebailly, usagère

Noémie De Broe, infirmière spécialisée en santé mentale et psychiatrie

Andréa Silva Ferreira, infirmière spécialisée en oncologie

Valentine Degimbe, infirmière aux urgences

Magda Posieczek, Infirmière hôpital public

Alexandra Meert, psychologue

Perrine Pilote, infirmière pédiatrique

Sandrine Sakkalis , infirmière spécialisée en santé mentale et psychiatrie

Petronela Zoita, aide soignante

Kirezi aline, infirmière indépendante à domicile

Sandrine Meur, infirmière sisu

Dominique Tagnon, infirmière coordinatrice en oncologie

Valérie De Schrijver, infirmière en soins intensifs néonataux

Maritou Baldé, médecin généraliste en formation

Marianne Meys, infirmière Chirurgie Thoracique Erasme

Jérôme Joway, infirmier en imagerie médicale

Cindy Mommens, infirmière

Clemence vital Durand, sage femme

Deschamps Garance, sage-femme

Alexia Orban, assistante en médecine générale

Marie-Christine Frisque, infirmière à la Croix-Rouge

Naoise O’Brien, kinésithérapeute

Béatrice De Broux, infirmière sisu

Julie Collot, infirmière

Vanessa Sinte, infirmière en dialyse

Florian Tack, infirmier sisu

Nathalie Divoy, auxiliaire stérilisation

Carine Robinet, maman d’une infirmière

Amandine Seifert, psychologue

Mathieu Nercessian, kinésithérapeute

Amandine Mélot, infirmière en gériatrie

Amélie Lucas, aide-soignante

Claudine de Beer, infirmière spécialisée en psychiatrie

Renaud Jacques, pompier

Mariselle Méndez Yépez, médecin

Eric Dustin, infirmier retraité

Laetitia Devleeschouwer, assistante sociale en milieu hospitalier

Frida Beerden, usagère

Nathalie Rock, infirmière urgence

Martine Schaillie, infirmière retraitée

Richard Bergen, infirmier retraité

Youssef Mechbal, assistant en médecine générale

Coralie Cantigniaux, médecin assistant en psychiatrie

Tangia Depuydt, infirmière sisu

Reza Dehzadegan, étudiant en médecine

Anne-Marie Lemaire, usagère

Anne Germain, usagère

Nadine Mulumba, infirmière

Marc Kabongo, infirmier

Laura Darchambeau, médecin

Koffi Schanghai, infirmière

Coralie Godfroid, usagère

Dominique Rose, infirmière

Dominique Dambot, infirmière urgence retraitée

Naziha Elhamdioui, infirmière

Léon Poncin, usager

Jessica Noël, usagère

Hanane Elh, infirmière

Chantal Lesse, infirmière

Maurine Scharnn, sage-femme

Sanae Hosni, infirmière

Fatma Turkoz, infirmière

Daniel Dushime, médecin

Fabio Prlo, infirmier

Olivia Callert, médecin

Véronique Reginaldi, infirmière

Londé Ngosso cofondateur et administrateur de Genres Pluriels, réseau psychomédicosocial trans*et inter* belge (réseau PMS T/I Belge)

Cihan Gunes, psychologue

Carine Vermeiren, infirmière

Sixtine van Outryve, usagère

Hélène Sevry, infirmière

Flora de Beer, infirmière

La santé en lutte

 

Email Bruxelles: lasanteenlutte@gmail.com

Email Liège: lasanteenlutte.liege@bawet.org
Email Charleroi: santeenlutte.charleroi@gmail.com

Web:
www.lasanteenlutte.org

FBhttps://www.facebook.com/La-santé-en-lutte-288609832047392/