Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Le 26 mars, #Mini-Europe entame sa 33e saison

Bien plus encore que les Ardennes et la côte, le tourisme bruxellois a été lourdement impacté par la crise sanitaire. Durant ces deux dernières années, Bruxelles, dont la politique touristique du passé misait tout sur le tourisme international, a souvent été délaissée par les touristes locaux et Mini-Europe n’a pas échappé à la règle ! En 2020, le parc a ainsi vu son taux de fréquentation dégringoler de 420.000 à 67.200 visiteurs, une chute vertigineuse de pas moins de 84 %. L’année dernière, l’absence des touristes étrangers a été compensée en partie par la venue de visiteurs Belges, qui redécouvraient leur propre pays. Résultat : Mini-Europe a accueilli 189.000 personnes, une fréquentation certes en progrès mais qui reste 55 % en dessous de celle enregistrée avant la pandémie.

À l’aube de la 33e saison du parc, le directeur de Mini-Europe, Thierry Meeus a bon espoir de voir cette année le tourisme national et international lié aux citytrips retrouver sa vitesse de croisière : « Après deux années difficiles, 2022 s’annonce prometteuse. Nous avons déjà enregistré pas mal de réservations de Belges, mais aussi de visiteurs originaires des pays voisins, et même de contrées plus lointaines. Nous comptons ainsi déjà plus de 12.000 tickets réservés dans le cadre de différentes visites de groupe, dont plus de 4.000 pour des touristes indiens et israéliens qui seront de passage en Belgique. »

Encore plus de qualité

En 2022, Mini-Europe entend offrir une expérience encore plus qualitative à ses visiteurs. Les importants travaux de rénovation entamés voici trois ans touchent à leur fin. La grande université de Vilnius, capitale de la Lituanie, a ainsi été repeinte et les célèbres thermes Széchenyi de Budapest (48 m²), qui ont été parés de nouvelles couleurs tout en étant agrémentés de petites fontaines et des célèbres jeux d’échec, pourront à nouveau être admirés en mai. Mais ce n’est pas tout, puisque l’Atelier Arc et Senans de l’urbaniste et architecte français Claude-Nicolas Ledoux a également été rénové. Les amateurs d’aviation seront quant à eux ravis de pouvoir admirer deux reproductions de l’Airbus A320 nouvellement déclinées en une version Neo, qui signifie « new engine option » (option nouveau moteur).

Enfin, plusieurs nouvelles scènes ont été ajoutées aux décors consacrés au siècle des Lumières et les jardins seront encore plus beau grâce à 120 arbres greffés nains plantés récemment et aux milliers de fleurs annuelles qui arriveront en mai.

Tempêtes

Le week-end du 18 au 20 février, les tempêtes Eunice et Franklin ont fortement endommagé le parc, touchant principalement les hôtels de ville de Bruxelles et de Louvain. Selon une estimation, le coût des réparations s’élèverait à 50.000 euros. Pour l’instant, la tour de l’hôtel de ville de Bruxelles est en pleine réparation et sera ensuite replacée provisoirement dans l’attente d’une vaste rénovation prévue ultérieurement. Pour ce qui est de l’hôtel de ville de Louvain, il ne retrouvera sa place que bien plus tard dans la saison.

« Mini-Europe », Bruparck  – 1020 Bruxelles (Laeken)

Informations pratiques : tél. 02 474 13 13 – info@minieurope.eu et www.minieurope.eu

Tarifs: adulte € 17,30  / enfant<12ans € 12,30 / enfants <1mètre15 : gratuit – Tarif spécial pour les groupes.