Le #canal de Bruxelles sert maintenant à l’évacuation et à la #revalorisation des terres du chantier de la gare du Nord

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

Le #canal de Bruxelles sert maintenant à l’évacuation et à la #revalorisation des terres du chantier de la gare du Nord

Le secteur de la construction est un grand producteur de déchets, notamment de terres excavées. Le chantier du Métro 3 ne fait pas exception. Pour évacuer ces déchets et éviter d’encombrer les routes avec des camions supplémentaires, une solution existe : le transport par bateau. Le canal de Bruxelles est proche du chantier de la gare du Nord, ce qui a permis l’élaboration de cette expérience pilote.

Expérience pilote sur le chantier Métro 3

L’objectif du transport de déchets par voie fluviale est de privilégier les transports alternatifs à la route. Ceux-ci émettent moins de gaz à effet de serre et évitent les impacts liés à l’utilisation de camions en zones densément peuplées. On estime en effet qu’une barge fluviale équivaut à +/- 100 camions !

L’expérience pilote porte sur les terres issues de la création du tunnel sous les voies de chemin de fer à la gare du Nord. Dernièrement, des parois moulées ont été réalisées sur ce chantier, ce qui a entrainé un gros volume de terres dont 1.051 m³ ont pu être transportés par bateau.

Des déchets de chantier revalorisés

Outre une empreinte carbone réduite, les terres transportées ont rejoint la société C-Grond à Zutendaal (Limbourg). Elles seront utilisées pour créer une colline énergétique à Temse.

De la terre de chantier transformée en énergie : un bel exemple d’économie circulaire.

Cette expérience pilote concluante devrait se répéter à l’avenir.