Le concepteur de la caserne-salle de sports à Anderlecht est connu !

Le bureau Bogdan & Van Broeck, associé à une équipe pluridisciplinaire, a remporté le marché public organisé par la SAU pour la conception d’une nouvelle caserne de pompiers avec salle de sports le long du Canal à Anderlecht. Le projet a pour particularité de mutualiser l’usage d’une grande salle de sports entre le Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente (SIAMU) et le quartier de Cureghem.

Cette construction neuve porte sur environ 5.700 m² bruts, dont environ 1.300 m² pour l’équipement sportif. La Région prévoit son ouverture fin 2024. La SAU, qui est le maître d’ouvrage de ce projet, avait reçu 59 candidatures dans le cadre de l’appel avec publicité au niveau européen qu’elle avait lancé. Cinq groupements avaient été sélectionnés, qui ont remis chacun une offre de grande qualité (Atelier 229, Bogdan & Van Broeck- Bas, Dhooge & Meganck – HCVA, HUB-Tractebel et Label-Bovenbouw). Un jury composé des futurs usagers, des différentes administrations concernées et d’experts a conduit à sélectionner la proposition de l’agence Bogdan & Van Broeck qui répondait le mieux aux différentes attentes notamment sur le fonctionnement du projet et sur ses qualités architecturales et urbaines.

Les raisons du choix

Gilles Delforge, directeur de la SAU : « Le projet de l’équipe lauréate, Bogdan & Van Broeck, est celui qui est parvenu à répondre au mieux aux exigences fonctionnelles du projet, déterminantes notamment pour la caserne, tout en apportant une réponse très qualitative en termes de qualité d’usage des différents espaces, d’insertion du projet dans le contexte urbain dense du quartier et d’approche circulaire de la construction. »

Le programme

Emilie Bechet, architecte chez Bogdan & Van Broeck, « Dans une caserne de pompiers, le temps et les mouvements sont des facteurs de conception fondamentaux : le déploiement des pompiers en intervention, les exercices d’incendie, les mouvements professionnels et récréatifs… Une caserne de pompiers est aussi un lieu où des hommes et des femmes vivent, travaillent, mangent, se forment, et dorment. C’est un lieu où ils attendent la prochaine alerte… L’équipe de conception a traduit spatialement ces conditions à l’aide de 3 protagonistes : le temple d’intervention, le village et les sentinelles. Le temple ou la base d’intervention contient le garage et les zones techniques. Il permet un départ rapide en mission et un retour en aisé des équipes à la caserne. L’efficacité passe avant tout. Sur le temple se dresse un village. Il est habité par des hommes et des femmes pompiers. Ici c’est l’échelle humaine qui prime. Ces deux univers, dont les dynamiques sont très différentes, sont efficacement reliés par des noyaux de circulation, les sentinelles. Où que vous soyez dans le bâtiment, elles permettent d’accéder rapidement à la zone de départ. C’est indispensable dans une caserne. Cette séparation entre le temple et le village apporte sérénité et calme aux ‘résidents’. »

Un socle solide pour le temple de l’intervention, un habitat plus léger pour le village : le projet présente une structure double. En cohérence avec la nature des activités qui s’y déroulent, le socle d’intervention est composé de matériaux bruts, le béton et la brique. La structure supérieure du village est quant à elle entièrement en ossature bois.

Du sport pour et avec le quartier

Directement accessible par un accès séparé pour les riverains, l’équipement sportif se trouve aux étages et comprend un espace détente, deux salles dédiées aux sports doux et aux arts martiaux ainsi qu’une grande salle omnisports qui jouit d’un éclairage naturel zénithal. L’usage de cette salle omnisports sera donc partagé entre les pompiers et les habitants. Ainsi les voisins de la caserne peuvent également bénéficier de certaines facilités du bâtiment des pompiers, mais sans avoir accès aux zones qui sont strictement réservées à ces derniers. La commune d’Anderlecht assumera la gestion de l’équipement sportif accessible aux habitants du quartier. (Texte et Illustration : © Bogdan & Van Broeck)