Le contrôle du stationnement passe à la haute technologie

Les Everois verront bientôt circuler dans leurs rues de drôles d’engins : des voitures électriques au sigle de parking.brussels surmontées d’un dispositif futuriste pour contrôler le stationnement.  Et gare aux automobilistes qui ont pour habitude de modifier leur disque bleu toutes les deux heures pour ne pas bouger leur véhicule : le code de la route l’interdit, et les véhicules scanneurs verront tout !

  • Capables de contrôler 1.200 véhicules par heure, ces voitures enregistrent en effet chaque numéro de plaque des véhicules en stationnement en les géolocalisant.
  • Si peu de choses changeront pour les Everois, les automobilistes qui ne sont pas domiciliés dans la commune devront donc prendre de nouvelles habitudes à Evere. Ainsi, il ne sera plus possible de remettre à l’heure son disque de stationnement en zone bleue toutes les deux heures : le code de la route ne l’autorise pas, et les véhicules des non-Everois qui resteront garés au même endroit plus de deux heures en zone bleue seront dès lors frappés d’une redevance forfaitaire de 25 € par période de 4h30.
  • Les Everois qui disposent d’une carte de stationnement ne sont bien entendus pas concernés. Au contraire : c’est pour leur garantir une place de stationnement près de chez eux que ce contrôle est renforcé.

Mais n’oublions pas d’informer nos visiteurs de ce nouveau dispositif !

Ces visiteurs qui s’acquitteront du stationnement de leur véhicule auprès d’un horodateur noteront aussi un autre changement : comme c’est le cas un peu partout à Bruxelles, il leur faudra désormais introduire leur numéro de plaque lors du paiement.

Quant à ceux qui disposent d’une carte de handicapé, ils veilleront bien, comme le prévoit le code de la route, à la poser de façon visible derrière le pare-brise. Ainsi, elle n’échappera pas aux huit caméras dont sont équipés les véhicules scanneurs.

 

C’est une révolution technologique que s’apprête à connaître Evere en matière de contrôle du stationnement.

Dès cet automne, en effet, la commune passera à la dématérialisation complète de cette activité.

Concrètement, cela se traduira pour les Everois par une adaptation de l’ensemble des horodateurs de la commune pour permettre aux automobilistes d’y encoder leur plaque d’immatriculation.

Cette méthode met fin également à l’utilisation de tickets de redevances déposés par les stewards sur les pare-brise des véhicules qui ne sont pas en ordre de stationnement. C’est par la poste que seront envoyées les redevances, dans les cinq jours ouvrables qui suivent le constat d’un défaut de stationnement.

Fini également l’usage de tickets de stationnement retirés aux horodateurs. Les horodateurs permettront d’encoder l’immatriculation du véhicule pour valider le paiement du stationnement. En outre, ils permettront d’étoffer les moyens de paiement : il sera désormais possible de payer le stationnement via l’une des six applications pour smartphones agréées par parking.brussels.

 

Une politique du stationnement efficace est un outil au service de la mobilité des habitants de la commune. Et ce saut technologique devrait montrer rapidement ses effets pour un meilleur confort de stationnement des Everois.