Le Gouvernement fédéral prolonge et renforce les mesures de soutien aux entreprises ferroviaires de transport international et de fret

Ce jeudi 23 septembre 2021, sur proposition du Vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet, le Gouvernement fédéral a décidé de prolonger et de renforcer les mesures de soutien envers d’une part le transport international à grande vitesse de voyageurs et d’autre part le transport ferroviaire de marchandises, qui sont comme d’autres secteurs économiques fortement touchés par la pandémie.

Pour la période de juillet à décembre 2021, les mesures prises portent sur une réduction du coût de la redevance d’infrastructure et une annulation de certains frais pour un montant total de 14,35 millions d’euro. Ces moyens qui sont libérés par le Gouvernement fédéral seront utiles pour assurer la pérennité d’un secteur et pour encourager le redéploiement de notre économie vers une transition énergétique et climatique +durable.

Georges Gilkinet : « Comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, nous ne laisserons personnes sur le bord de la route. Ce nouveau geste posé aujourd’hui par le Gouvernement fédéral marque notre volonté d’accompagner jusqu’au bout les secteurs touchés par la pandémie. Et le transport international à grande vitesse de voyageurs tout comme le transport de marchandises par rail ont été fortement impactés ces derniers mois. Comme ministre de la Mobilité, je suis convaincu que le rail sera un acteur central de l’après-COVID. Et je veux aujourd’hui préparer l’avenir, en les aidant encore durant ces quelques mois nécessaires à leur remise sur les rails. »

En Belgique, la baisse de trafic de fret constatée, -19% en juillet 2021 par rapport à la moyenne des années précédentes, met sous pression les activités de plusieurs opérateurs. Or, il s’agit d’acteurs essentiels pour la mobilité de demain, notamment au regard de l’objectif gouvernemental de doubler le volume de marchandises transporté par rail d’ici 2030.

Quant au transport international à grande vitesse de voyageurs, la baisse constatée sur le mois de juillet 2021 comparée à la moyenne des années précédentes est de -38%. Il est dès lors tout aussi important de soutenir les opérateurs concernés, tant pour notre économie et nos emplois, que pour développer un transport international +durable conformément à l’accord de gouvernement.

Concrètement, les mesures déjà prises en février et mars dernier sont prolongées et même renforcées pour un montant total de 14,35 millions d’euro, soit:

  • Une diminution linéaire identique de 1,50€ train/km de la redevance pour le secteur des trains internationaux de voyageurs à grande vitesse et pour le trafic commercial de fret et ce, pour les circulations effectives opérées en Belgique à partir du 01/07/2021 jusqu’au 31/12/2021.
  • Une annulation des frais d’annulation et de réservation de sillons à partir du 01/07/2021 jusqu’au 31/12/2021.

La prolongation de ces mesures de soutien est prise en conformité avec le règlement européen 2021/1429 qui autorise les Etats membres à prolonger les aides d’Etat COVID pour les secteurs du transport ferroviaire jusqu’au 31 décembre 2021.

Le train est une solution d’avenir pour notre économie, notre santé et notre environnement. Si nous voulons atteindre l’objectif de l’accord de Gouvernement, soit pour 2030 diminuer de 55% les émissions de gaz à effet de serre et doubler le transport de marchandises par rail, nous devons aujourd’hui soutenir ce secteur. Le rail est la colonne vertébrale de notre mobilité de demain. Je ferai tout pour la renforcer en ces temps difficiles.
Georges Gilkinet
Vice-premier ministre et ministre de la Mobilité