Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

Le Premier ministre De Croo inaugure le sommet de l’OTAN et reçoit le Président américain Biden et le Premier ministre canadien Justin Trudeau.



Dans la perspective du sommet de l’OTAN de la semaine prochaine, le Premier ministre De Croo accueillera le Président américain Biden à l’aéroport militaire de Melsbroek dimanche soir. Lundi, le Premier ministre marquera l’ouverture du sommet de l’OTAN avec le secrétaire général de l’OTAN. Mardi, il effectuera, en compagnie du Premier ministre canadien Trudeau, une visite de travail conjointe auprès du fabricant de vaccins Pfizer à Puurs.

Le dimanche 13 juin dans la soirée, le Premier ministre accueillera le Président américain Biden à l’aéroport militaire de Melsbroek pour sa première visite en Belgique et sur le sol européen depuis sa prise de fonction en début d’année. Cette visite marque un moment important tant pour notre pays que pour l’Union européenne et l’OTAN. Elle nous invite à tourner la page de ces dernières années difficiles et à restaurer l’unité de l’Alliance transatlantique et la relation Europe-États-Unis.

Renforcement de l’Alliance transatlantique

Le lundi 14 juin, au siège de l’OTAN à Evere, le Premier ministre De Croo ouvrira la réunion du Conseil de l’Atlantique Nord, la plus haute instance de concertation politique de l’OTAN, au nom du pays hôte, la Belgique, en compagnie du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg. Au cours de la réunion, les chefs d’État et de gouvernement des 30 pays de l’OTAN approuveront une série de propositions dans le cadre de l’initiative « OTAN 2030 », qui vise à renforcer l’Alliance sur les plans politique et militaire et à l’adapter aux défis de sécurité futurs.

ll s’agit notamment de répondre aux défis et menaces croissants pour l’ordre international fondé sur des règles, posés, entre autres, par l’assertivité et l’agressivité des régimes autoritaires. Outre le terrorisme, les questions du climat et de la sécurité et la résilience des pays face aux chocs majeurs seront abordées.

Le sommet donnera le coup d’envoi de l’élaboration du prochain concept stratégique de l’OTAN, le plus important document politique public qui façonnera la stratégie de l’Alliance dans les années à venir.

Belgique – États-Unis : des liens forts

Mardi, une réunion bilatérale est prévue au Palais royal avec le Président américain Biden et le Secrétaire d’État américain Anthony Blinken. La Belgique sera représentée par le Roi Philippe, le Premier ministre et la ministre des Affaires étrangères. La relation avec les États-Unis est non seulement importante sur le plan politique mais aussi particulièrement forte sur le plan économique.

Au total, quelque 900 entreprises américaines sont actives dans notre pays, souvent dans des secteurs stratégiques de la connaissance tels que le pharma, la chimie et les services. Ensemble, elles représentent 124.000 emplois, tandis que les 500 entreprises belges actives aux États-Unis fournissent quelque 60.000 emplois. Parmi les thèmes centraux de la rencontre bilatérale, citons le coronavirus, le dialogue entre l’UE et les États-Unis et le climat.

Production belge de vaccins

Mardi après-midi, le Premier ministre et le Premier ministre canadien Trudeau effectueront une visite de travail conjointe auprès du fabricant de vaccins Pfizer à Puurs. Comme dans notre pays, le vaccin Pfizer constitue l’épine dorsale de la campagne de vaccination en cours au Canada. La majorité des Canadiens ont déjà reçu leur première injection du vaccin Pfizer-BioNTech, en grande partie produit dans notre pays. Cette visite est une nouvelle reconnaissance du rôle important de la Belgique dans la production internationale de vaccins et dans la lutte contre le coronavirus.

La visite de travail sera suivie d’une rencontre bilatérale entre les Premiers ministres belge et canadien. Le Canada est un partenaire important avec lequel la Belgique partage de nombreux intérêts communs.