Le sans-abrisme mérite l’attention de toute la société

Cet été, certains de nos concitoyens ont vécu un drame inimaginable suite aux inondations : la perte d’un proche, de leur maison et de tous les souvenirs qu’elle contenait.

Nous souhaitons sincèrement que toutes ces personnes reçoivent le meilleur accueil et soutien possible. Il est important qu’elles intègrent sans tarder un foyer pour reprendre leur vie en main dans les meilleures conditions possibles, pour qu’elles n’aient jamais à se retrouver dans notre suivi.

En effet, d’expérience, nous savons que si la situation des personnes sinistrées n’évolue pas rapidement dans le bon sens, les difficultés risquent de s’accumuler et certains pourraient perdre pieds. Ce que nous redoutons par-dessus tout. Car cela ne ferait qu’exacerber le problème du sans-abrisme, déjà trop important aujourd’hui.

Notre public de personnes sans-abri est plongé dans la pauvreté la plus extrême depuis de trop nombreuses années. Ces hommes et ces femmes cumulent souvent des problèmes d’ordre physique et psychiatrique, aggravés par la dureté de la vie en rue.

Pourtant, nous savons qu’un soutien global, qui passe par un accompagnement de qualité, et la mise à disposition de logements adaptés, porte ses fruits. Les difficultés, qui de prime abord peuvent s’avérer insurmontables, peuvent être dépassées. Ainsi, depuis 15 ans, nos équipes de terrain ont sorti de la rue près de 170 personnes pour qui la situation semblait désespérée.

Mais il reste tellement d’autres personnes à aider, dans les rues de Liège et de Bruxelles, que nous faisons une nouvelle fois appel à votre solidarité.

Les pouvoirs publics et la société dans son ensemble, ne doivent pas oublier les personnes sans-abri. Quand on sait que la durée de vie en rue est de seulement 47 ans, nous ne pouvons rester les bras croisés.

Vous aussi, soutenez les personnes dans le besoin!
Peu importe le montant, votre contribution est indispensable.
JE FAIS UN DON