Le site de la Ville de Bruxelles prolonge son label AnySurfer pour deux ans

 

www.bruxelles.be , le site web de la Ville de Bruxelles a reçu, pour deux années supplémentaires, le label AnySurfer. Depuis de nombreuses années, ce label identifie les sites internet accessibles pour tous.

AnySurfer, centre d’expertise en accessibilité numérique en Belgique, valide donc l’accessibilité du site web de la Ville de Bruxelles. Le site internet se doit alors d’être utilisable par tout le monde et ce compris les personnes porteuses de tout type de handicap à savoir les personnes malvoyantes, les personnes aveugles, ayant un handicap moteur, les seniors, etc… Le label a par ailleurs été renouvelé pour une période de deux ans.

L’ensemble du site a été labellisé, à l’exception des outils « E-guichet » et « Prendre rendez-vous » qui ne peuvent être adaptés aux exigences d’accessibilité. À l’avenir, un nouveau portail 100% accessible et répondant aux normes de la directe européenne en matière d’accessibilité (WCAG 2.0 AA) verra le jour.

« La prolongation du label Anysurfer est une très bonne nouvelle pour la Ville de Bruxelles qui se veut inclusive et accessible à tous ! Il s’agit d’ailleurs d’un des objectifs de notre plan d’action Handicap, Inclusion et Accessibilité universelle. L’ancien site internet de la Ville avait déjà été certifié par le label Anysurfer. Le nouveau site, créé en 2017, avait également obtenu le label en mai 2018 pour une période de 2 ans. Il est important que chaque citoyen ait accès à l’information, de manière égale » précise Khalid Zian, échevin de l’Égalité des chances (notre photo)

«Notre priorité est de donner à chacun la possibilité de pouvoir accéder aux informations dont ils ont besoin sur le site de la Ville de Bruxelles. Nous avons à cœur de lutter contre la fracture numérique que peuvent vivre certains de nos concitoyens. Cette labélisation pour la deuxième année consécutive est un cautionnement de notre volonté politique », se réjouit Fabian Maingain, échevin de la Smart City et de la simplification administrative. (Photo : © Bernard Rosenbaum)