« LOU B. », UN « EXTRAORDINARY PEOPLE », À « THE VOICE BELGIQUE », CE 19 JANVIER, À 20H30



Il n’est pas habituel pour nous de présenter les participants à « The Voice Belgique », mais comment ne pas être interpellé par ce jeune de 22 ans, habitant Watermael-Boitsfort« Lou B. » (Lou Boland), né avec le syndrome de Morsierqui le priva de la vue, mais qui lui offrit un talent musical hors-pair, qui se développa avant-même qu’il ne puisse parler.

Très tôt, il utilisait n’importe quel objet tombant entre ses doigts, en guise de percussion, créant, ainsi, sa propre musique, alors qu’âgé de six ans,il apprenait à jouer du piano.

Son talent naissant, son papa, Luc Boland, cinéaste, réalise, en 2006, « Lettre à Lou » (52′), un documentaire retraçant les six premières années de vie de Lou.

Lettre à Lou

Récemment, Luc Boland nous confiait : « Ayant reçu des centaines de courriels de différents pays européens et même du Canada, suite à des diffusions télévisuelles, j’ai pris conscience de la puissance d’un message audiovisuel, susceptible de pouvoir changer le regard des gens. Aussi, je dois bien avouer qu’indirectement c’est un peu lui qui m’a incité à créer le «TEFF» (« The Extraodinary Film Festival »)*, dont Lou a composé le générique. »

Deux ans après la diffusion de ce film, à 10 ans, lors de l’émission télévisée « CAP 48 »Lou rencontrait « Mauranne » (Claudine Luypaerts/1960-2018).

En 2012, nous le retrouvions, chantant « Lou, je m’appelle Lou »,… le « buzz » sur internet, avec des millions de vues… Une confirmation de son talent !…

Nous nous souviendrons de son premier concert mémorable, en 2013, intitulé « Jam de Lou »sold-out trois mois avant la date, dans le mythique « Théâtre 140″, alors dirigé par son fondateurJo Dekmine (1931-2017). En complément à son récital, un « blind test » lui fut proposé, par lequel il prouva de la qualité de son oreille musicale, jouant au piano les airs demandés par le public, dont un mémorable « La Maladie d’Amour », de Michel Sardou, repris en coeur par… 550 personnes…

La même année, un inoubliable moment pour Lou, sa rencontre, avec« Toots » Thielemans (Jean-Baptiste Frédéric Isidore Thielemans/1922-2016/fait Baronen Belgique, et Chevalier de l’Ordre des Arts & des Lettresen France), au domicile de ce célèbre harmoniciste, qui joua avec Ray Charles (1930-2004), Ella Fitzerald (1917-1996), Franck Sinatra (1915-1998),… , toute une époque du jazz… Lou, quant à lui, ce jour là, joua sur le piano de « Toots », qui l’accompagna à l’harmonica, lui offrant l’un de ses instruments personnels… A découvrir, filmé par Luc Boland, sur : https://www.youtube.com/watch?v=ssj552mXPrE.

En 2017, il est demi-finaliste de l’émission de la télévision française « La France a un incroyable Talent » et se produit sur la scène des « Francofolies de Spa »devant 2.500 spectateurs conquis.

Une année s’écoulant, il reprend la composition de Jacques Brel (1929-1978), « Les Bourgeois » (1962), sur la place des Palais devant 10.000 spectateurs conquis, mais aussi, il compose sa chanson hommage à Mauranequi écoutée par 450.000 internautes.

A l’occasion de la « Coupe du Monde » de footballil chanteen anglaiss’accompagnant au piano, un hymne à la gloire de nos « Diables Rouges »composé avec l’aide de son papa, qui réalise une vidéo de son interprétation, récoltant, en trois jours, sur « Facebook », 43.000 vues et plus de 1.700 partages.

Vient 2019 et la sortie du premier album (écoulé à plus de 1.300 exemplaires physiquesde Lou : « Je vous kiffe ».

Fort malheureusement, en 2020, le premier confinement, le prive de 19 concerts.

A nouveau tenu à l’écart des scènesdepuis la fin octobre 2020il espère que nous seront nombreux à suivre sa prestation – sur « La Une »à la « RTBF »-, ce mardi 19 janvier, à l’occasion de « The Voice Belgique », dès 20h30 (également programmé sur « Auvio »  et sur la page « You Tube » de « The Voice Belgique ».

En pensant à Gilbert Montagné, ce brillant chanteur-auteur compositeur aveugle (des suites d’une rétinopathie), nous nous devons d’écouter avec intérêt – à l’occasion de cet important concours télévisuel – ce jeune « Extraordinary People »« Lou B. », à qui nous ne pouvons que souhaiter une brillante carrière.

Yves Calbert.

Les parents de Lou encouragent sa vocation artistique.

Lou et ses parents  © Pascal Tierce/ »La Meuse »/2017

* « The Extraodinary Film Festival », est une biennale internationale (représentant, à ce jour, 20 pays, des 5 continents, proposés à la sélection), qui, ayant le handicap pour thème, est organisée par l’asbl « EOP » (« Extra & Ordinary People »), dont la 6è édition se tiendra à Namur, dans les trois salles du « Delta »du mardi 09 au dimanche 14 novembre 2021,… une occasion de retrouver « Lou B. », qui, avec toute sa fougue, ne manquera pas de nous proposer, en intermède des projections, l’une ou l’autre de ses brillantes animations musicales.