Méga Séoul, 4 décennies le 8 Avril – le 21 Mai 2021 @ Centre Culturel Coréen

Le Centre culturel coréen de Bruxelles, Belgique et Union Européenne, placé sous la direction de Monsieur KIM Jae-hwan, organise du 8 avril au 21 mai, en partenariat avec le KOFICE, une exposition photographique consacrée aux quarante dernières années de la ville de Séoul, période de développement intensif, de bouleversements et d’avancées historiques, intitulée : « Méga Seoul, 4 décennies ».
 

Ⓒ <Myung-dong 1974> by HONG Soontai

À cette exposition participent douze photographes mêlant les âges entre grands maîtres, artistes confirmés et jeunes talents prometteurs : Ku Bon-chang, Kwon Sun-gwan, Keum Hye-won, Kim Ki-chan, Pak Chan-min, Bang Byeong-sang, An Se-kwon, Lee Gap-cheol, Lee Eun-jong, Ju Myeong-deok, Han-Jeong-sik, Hong Sun-tae. Cette exposition permettra de présenter au public occidental des témoignages photographiques concernant les quarante dernières années de la ville de Séoul montrée sous tous ses aspects, d’un temps où cette capitale de la Corée du Sud n’était pas encore devenue une mégapole ultramoderne. Les œuvres présentées nous montrent les phases de transition par lesquelles est passé Séoul pour traverser les aléas et les turbulences de l’histoire moderne et contemporaine, et s’affirmer comme l’une des plus grandes cités d’envergure mondiale.

Ⓒ <The light of Wolgok-dong 2005> by AHN Sekwon

Parmi les œuvres les plus marquantes, nous pouvons citer <Myeongdong, 1974>, <Chonrosanggyeong (les grands-magasins Midopa), 1974)>, <La gare de Séoul, 1975)> de Hong Sun-tae, <La porte Donhwamun, 1972>, <Gahoedong, 1978> de Han Jeong-sik, <Les lumières de Wolgokdong, 1974> d’An Se-kwon, sachant que les soixante-dix œuvres présentées dans cette exposition permettent de découvrir une vision très ouverte de Séoul à travers de nombreux lieux saisis à des époques variées.

Le directeur du Centre culturel coréen de Bruxelles Monsieur Kim Jae-hwan souhaite ainsi mettre l’accent sur le sens de cette exposition : « Séoul est le cœur battant de la Corée du Sud, et cette capitale modèle a entraîné dans son incessant développement l’ensemble de la Corée du Sud. Mon vœu le plus cher est que cette exposition nous permette de considérer le présent de Séoul comme celui de la Corée du Sud afin de pouvoir mieux envisager l’avenir qui se dessine, grâce à ce regard rétrospectif porté sur les quarante dernières années de l’histoire de Séoul. »

Ⓒ <A man Listening to words, from a man who is angry with a woman silently sitting on the flower bed, and passing by 2007> by Sunkwan KWON

Au sein de cette exposition sera dédié un espace spécial destiné à présenter le travail de Song Kyeong-a, artiste aujourd’hui installée au Luxembourg, qui a créé spécialement pour cette occasion une œuvre intitulée <Panorama de Séoul>. Il s’agit pour elle de mettre en valeur, avec son style à la fois simple et très touchant, les traces que le temps a gravé dans les différents quartiers de Séoul.

Cette exposition sera l’occasion non seulement de mettre en lumière diverses facettes de l’ancien Séoul, mais aussi d’opérer une plongée dans la profondeur du temps historique, pour découvrir les traces qui y sont enfouies. En partenariat avec la Ville de Séoul, nous montrerons un document vidéographique qui nous restituera la porte Doneui, Doneuimun, l’une des quatre grandes portes qui marquait les limites de la ville du temps que Séoul, capitale du royaume de Joseon, s’appelait encore Hanyang, patrimoine culturel ayant été détruit en 1915 par l’occupant japonais et reconstitué seulement cent-quatre ans plus tard : le projet « Recréation numérique de la porte Doneui-mun » nous permettra de la découvrir grâce aux prouesses de la Réalité Augmentée.

Ⓒ <Donhwamun 1972> by Chungshik HAN

Pendant la durée de l’exposition « Méga Séoul, 4 décennies » se dérouleront des séminaires consacrés à Séoul, capitale de la Corée du Sud. C’est ainsi qu’en partenariat avec l’Université catholique de Louvain seront organisées des conférences en distanciel sous le titre générique de « Séoul, l’âme de l’Asie », selon divers domaines d’approche, littérature, philosophie ou architecture. Le 23 avril Patrick Maurus, professeur émérite (Inalco) et affilié au CRIC (Centre de Recherches Indépendantes sur la Corée) sera invité pour donner une conférence en ligne sur la présence de Séoul dans la littérature coréenne. Le 27 avril, Kim Hye-young, docteure et chercheuse à l’École normale supérieure de Paris donnera une conférence sur la philosophie. Pour finir, le 30 avril, Kang Yeong-ji, doctorante au Centre International Raymond Lemaire pour la Conservation (RLICC), nous présentera le résultat de ses recherches poussées concernant l’architecture de Séoul.

L’exposition « Méga Séoul, 4 décennies », destinée à mettre en lumière toutes les facettes des quarante dernières années de l’histoire mouvementée de Séoul, aura lieu dans les salles d’exposition du Centre culturel coréen de Bruxelles, Belgique, du 8 avril au 21 mai. Après vous être préalablement inscrit, vous pourrez la visiter dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

A NE PAS RATER