Midis-Minimes Festival 2021

Conservatoire Royal de Bruxelles
01.07 > 31.08
Une programmation éclectique faisant la part belle aux jeunes talents
Le festival Midis-Minimes 2021 propose 43 concerts au Conservatoire de Bruxelles, tous les midis de la semaine du 1er juillet au 31 août. Ce rendez-vous incontournable de l’été musical bruxellois, réputé pour l’audace et l’éclectisme de sa programmation, accueille notamment les artistes de renom que sont Sophie Karthäuser, Éliane Reyes, les sœurs Nemtanu ou encore Sylvia Huang.
Grâce à la levée de nombreuses restrictions pour le secteur des arts vivants, la 35e édition des Midis-Minimes proposera 43 concerts, dont 33 seront également à l’affiche du Zomer van Sint-Pieter à Louvain. Les concerts seront donnés en public uniquement, donc sans diffusion en streaming. Le nombre de places disponibles dépendra des mesures sanitaires du moment. Le prix réduit de 6 € et la durée de 35 minutes sont autant d’arguments qui facilitent la découverte de la musique dans toute sa richesse et toute sa diversité par un public le plus large possible.
En raison des circonstances exceptionnelles, la programmation s’est adaptée en proposant des ensembles de plus petites tailles et des formations venant de pays proches. Seule exception : le concert d’ouverture avec l’orchestre Nuove Musiche sous la direction d’Eric Lederhandler, qui accompagne le jeune et prodigieux violoniste belge Cesar Nikolai Laporev dans la Symphonie n°1 de Mendelssohn et dans la Havanaise de Saint-Saëns (01/07).
La formule qui a fait le succès des Midis-Minimes est inchangée : la programmation traverse les époques et les univers sonores les plus variés, à commencer par la musique ancienne et baroque. Ainsi, Thomas Baeté et Dimos de Beun iront aux origines de la musique instrumentale, lorsque celle-ci s’émancipe de l’art vocal au début du XVe siècle à travers des tablatures (réductions) pour orgue (28/07). Le chant ne manquera pas pour autant à l’appel, puisque l’ensemble Utopia nous plongera dans l’art du madrigal, avec notamment des airs de Monteverdi (22/07). L’ensemble La Française nous fera quant à lui découvrir la musique de Louis-Gabriel Guillemain, « le violon le plus rapide et le plus extraordinaire » de la cour de Louis XV (26/07).
Les périodes classique et romantique (fin XVIIIe et XIXe) seront bien représentées lors des traditionnelles semaines thématiques. Durant la première semaine d’août, cinq ensembles sillonneront l’histoire du quatuor à cordes : depuis Mozart avec ses « Dissonances » dédiées à Haydn, créateur du genre (Quatuor Hanson, 05/08), à Chostakovitch (Animato Kwartet, 03/08), en passant notamment par Schubert (Quatuor Voce, 06/08), et Bartók (Sonoro Quartet, 04/08).
La semaine suivante, consacrée au répertoire pour piano, verra Marie Vermeulin interpréter des œuvres de Clara Schumann, géniale musicienne longtemps mésestimée (09/08), tandis que Suzana Bartal exécutera des extraits des monumentales Années de pèlerinage de Franz Liszt, dont elle a enregistré l’intégrale (12/08). À noter aussi l’exploit de Fabian Coomans, qui jouera seul Piano Phase, une pièce pour deux pianos de Steve Reich, ainsi qu’une page de la Musica Ricercata de György Ligeti et une composition de sa main (11/08).
La troisième semaine d’août mettra à l’honneur les jeunes talents fraîchement diplômés ou en fin d’études du Koninklijk Conservatorium Brussel. Ils joueront notamment du jazz (16/08), des pages inspirées par la musique populaire de Bartók et Khatchatourian (18/08), et de la musique de chambre allemande du XVIIIe (19/08). Autre musicienne prometteuse, la harpiste luxembourgeoise Chanel Perdichizzi proposera un programme éclectique réunissant C.P.E. Bach, Hindemith, Scarlatti et Spohr (20/07).
L’édition 2021 des Midis-Minimes accueillera aussi plusieurs stars. Éliane Reyes jouera Waltzes, une œuvre pour piano solo que Dirk Brossé a composée pendant le premier confinement (14/07). Les sœurs Sarah et Deborah Nemtanu exécuteront des duos pour violon de Prokofiev, de Bériot et Kaufmann (15/07). La guitariste inclassable Gaëlle Solal rendra hommage au compositeur brésilien Heitor Villa-Lobos (19/07) et la soprano belge Sophie Karthäuser interprétera des Lieder de Felix et Fanny Mendelssohn.
Pour le concert de clôture (31/08) l’ensemble Mendelssohn exécutera une réduction pour quintette à cordes de la Symphonie n°5 de Beethoven, supervisée par le compositeur même.