Mise en lumière architecturale au Parc du Cinquantenaire

 

Les derniers tests et réglages des éclairages autour des musées et des Arcades ont eu lieu au Cinquantenaire sous l’œil attentif du maître d’ouvrage Beliris, du bureau d’études Studio d’Urbanisme JP Majot et de l’entrepreneur VSE.

Les bâtiments classés sont mis en valeur grâce à un éclairage installé discrètement sur les façades et des lampadaires disposés sur l’esplanade au niveau de l’Hémicycle et sur les terrasses de la Halle Bordiau jusqu’à la Rotonde. Grâce à un système centralisé, l’éclairage s’allume automatiquement en fonction des saisons de l’occupation temporaire du site.rc du Cinquantenaire est un lieu d’expositions temporaires et d’évènements principalement nocturnes. L’éclairage permet de créer des ambiances différentes, de la plus lumineuse à la plus intime, selon les évènements : concerts, festivals urbains.

Après minuit, l’éclairage se limite à certains éléments architecturaux, tant pour limiter la pollution lumineuse et respecter la faune que pour économiser l’énergie. L’éclairage nocturne fonctionnel se focalise sur la mobilité douce. L’extinction partielle des lumières la nuit représente un peu plus d’un tiers d’économie. En combinaison avec les lampes LED et une régulation optimisée, la consommation annuelle estimée est réduite de près de moitié.

Le nouvel éclairage fait honneur à l’architecture des bâtiments. Inclus dans la programmation de Bright Brussels, Festival of Light qui se déroulera cet automne dès le 28 octobre, le Cinquantenaire est à redécouvrir sous un autre jour.

Le budget de ce projet d’éclairage s’élève à 1,3 million d’euros, dont 70 % financés par Beliris et 30 % par la Régie des Bâtiments.