Bruxelles city news

la vie internationale de Bruxelles

Moins de 116.000 naissances en 2019



Depuis 2011, le nombre de naissances[1] a diminué de 127.655 à 115.656 en 2019. En 2019, les femmes de Belgique avaient en moyenne 1,57 enfant, alors que ce chiffre était de 1,81 par femme en 2011[2]. C’est ce qui ressort des données provisoires de natalité et de fécondité de 2019 publiées par Statbel, l’office belge de statistique.

Les mères en Belgique ont en moyenne 30,8 ans à la naissance d’un enfant (qu’il s’agisse ou non du premier). Ce chiffre a augmenté en neuf ans: en 2011, cet âge moyen était de 29,9 ans. Cette hausse est un peu plus prononcée chez les mères de nationalité étrangère (de 29,5 à 30,5 ans) que chez les mères belges (de 29,9 à 30,8 ans).

Dans les années 80 et 90 du siècle dernier, les femmes de Belgique ont eu pendant quelques années en moyenne moins d’enfants qu’aujourd’hui (1,51 enfant par femme en 1985).

Au niveau régional, la baisse entre 2018 et 2019 semble un peu plus importante en Région de Bruxelles-Capitale (de 1,75 enfant à 1,67 enfant par femme) qu’en Flandre (de 1,59 à 1,55 enfant par femme). En Wallonie, ce chiffre ne diminue pas (1,59 enfant par femme en 2018 et en 2019).

 


Davantage de mères âgées de 15 à 49 ans de nationalité étrangère vivent en Région de Bruxelles-Capitale (52,1 %) qu’en Flandre (22,4 % et en Wallonie (18,4 %). Celles-ci avaient en moyenne 1,89 enfant par femme contre 1,53 pour les femmes de nationalité belge.Les Bruxelloises de nationalité étrangère avaient en moyenne moins d’enfants que les femmes de nationalité étrangère en Flandre et en Wallonie (1,89 contre 2,37 en Flandre et 2,24 en Wallonie), tandis qu’à l’inverse, les femmes de nationalité belge ont un peu plus d’enfants en Région de Bruxelles-Capitale (1,53 contre 1,43 en Flandre et 1,49 en Wallonie).

Note méthodologique:

Les bulletins statistiques de naissance de 2019 n’étant pas encore disponibles, la statistique de fécondité de 2019 reste incomplète et provisoire. Les données par état civil et par rang de naissance notamment sont manquantes. Les données définitives n’apporteront cependant pas de grands changements dans les données déjà connues et issues du Registre national.


[1] Enfants nés vivants

[2] L’indice conjoncturel de fécondité (ICF) est la somme des taux de fécondité par âge. Il représente le nombre d’enfants qu’une femme aurait au cours de sa vie féconde si elle connaissait à chaque âge la fécondité observée au cours de l’année considérée.