Nouvelles règles pour les trottinettes : le temps de la répression

#trottinettes #trottinettes électriques

Depuis le 1er juillet 2022les trottinettes électriques sont soumises à une série de règles d’utilisation. Il était temps, car ces engins de mobilité douce entraînaient une cacophonie sur la route ainsi que dans les espaces réservés aux piétons. Désormais, il n’est donc plus permis de faire n’importe quoi. Par exemple, il faut aujourd’hui 16 ans pour pouvoir en piloter une tandis qu’il est aussi interdit de circuler à deux. Parmi les autres nouvelles règles, il faut aussi noter une vitesse limitée à 20 km/h, vitesse qui est réduite à 6 km/h dans les zones piétonnes. Et plus question non plus de rouler sur les trottoirs.

Naturellement, les utilisateurs de trottinettes sont souvent des citoyens qui habitent en ville, mais aussi des personnes relativement jeunes qui ne s’informent pas nécessairement via les médias traditionnels. Pour cette raison, les autorités sont restées plutôt compréhensives au cours de ces 4 premières semaines d’entrée en vigueur de la réglementation. Mais aujourd’hui, le ton change et elles passent au volet répressif, de sorte de faire passer le message plus clairement.

Des amendes à la pelle

Les autorités pratiquent désormais la tolérance zéro pour les personnes qui ne respectent pas ces règles d’utilisation. Une grosse opération de police a ainsi eu lieu au rond-point Montgomery, à Woluwe-Saint-Pierre, un lieu important de passage pour les trottinettes. Et les policiers n’ont pas été tendres. Des personnes ont ainsi été prises roulant à deux sur une machine. Résultat : 58 euros d’amende tandis que deux trottinettes dont la vitesse maximale flirtait avec les 50 km/h ont été saisies et une autre montant jusqu’à 90 km/h !

Cette répression n’est pas sans raison : les piétons continuent de se plaindre du comportement de nombreux utilisateurs de trottinettes électriques et il faut donc que la sécurité de tous soit respectée. Les opérations spéciales de contrôles se multiplient actuellement en région bruxelloise : les zones d’UccleWatermael-Boitsfort et Auderghem sont particulièrement actives dans ces contrôles qui sont multipliés ces derniers jours. Et cela va se poursuivre, probablement aussi dans les autres villes du pays.

Cette année, plus de 1.000 comportements inappropriés avec les trottinettes ont déjà été rapportés. Et sur la zone Marlow (Uccle, Watermael-Boitsfort et Auderghem), 41 infractions ont été relevées ce mois-ci. Dix concernaient le transport de plus d’une personne et sept une conduite de mineurs de moins de 16 ans. N’oubliez pas non plus que mal garer sa trottinette expose à une autre amende qui coûte, elle, 116 euros.

Source:gocar.be