1-58fd8a70

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

#« Nuit blanche » à Bruxelles

L’art épouse l’époque dans laquelle il s’inscrit. Il en écoute les besoins, les défis, les nécessités. Nuit Blanche emprunte cette courbe du changement. L’événement toutes voiles dehors qui embrasait un quartier de Bruxelles jusqu’aux petites heures du matin avait une saveur particulière. Mais il laissait sur le coin des habitants, une intimité qu’on rêvait de tisser. Devant ce constat, il était juste de questionner nuitblanche. En 2022, nuitblanche pour qui et pourquoi ? « Nous avons rêvé un rendez-vous plus intime qui ferait la part belle au lien social. Un rendez-vous où les citoyen·ne·s de cette ville pourraient s’emparer du processus créatif, en être partie prenante, » explique Delphine Houba, l’Échevine de la Culture de la Ville de Bruxelles.

 

Sur ces bases de réflexion, nuitblanche devient Art+People by nuitblanche. Il garde la date et lesnservices des compétences de la Ville mais se rapproche des gens. De tous les gens. Des féru·e·s dencréation artistique mais aussi des habitant·e·s. Il met en exergue des quartiers plus excentrés ou méconnus de Bruxelles-Ville. Il valorise le patrimoine immatériel d’une Capitale où se côtoient quelquen180 nationalités.

L’événement devient biennal pour laisser le temps aux créations de prendre corps, et aux habitant·e·s de s’approprier le projet.

Au sein de ce nouveau concept, on distingue la partie nuitblanche.lab de l’événement Art+People by nuitblanche qui se maintient traditionnellement le premier samedi d’octobre.

Le Lab. est la partie explorative. Elle a débuté en amont et a permis d’asseoir les projets. Art+People by nuitblanche est le résultat de cette construction artistique participative.

 

Art + People by nuitblanche : une édition humaine et urbaine

Les lieux : nous mettrons en lumière Les 5 blocs, La Place de Ninove, le Parc Fontainas, La Place du Jardin aux fleurs, la Tour à Plomb, le MAD, le Nouveau marché aux grains et le local Forum.

Les horaires : Art + People se déploie le samedi 1er octobre de 19h à 1heure du matin.

 

Les projets :

 

Le Maillot – One Size Fits All réunit un groupe de performeur·euse·s aux pratiques artistiques différentes – comme la danse, la photographie, la mode, la vidéo et l’athlétisme, et ayant le football comme passion commune – pour travailler autour du maillot de football, et des infinies significations culturelles et physiques qui lui sont attachées.

Parc Fontainas / 19h45 – 23h15

 

RadiOh Europa est un travail d’amour. Depuis 2018, les artistes Gemma Paintin et James Stenhouse parcourent l’Europe en demandant à des inconnu·e·s de chanter une chanson d’amour. Diffusé en direct et en ligne via RadiOh Europa, leur propre station de radio, ce moment est une « expérience d’écoute profonde » épique en provenance du cœur de l’Europe. Détachées de toute posture politique, de toute rhétorique creuse et de tout son de cloche, ces chansons d’amour transmettent plutôt un message sincère : une occasion de nous entendre émerger du bruit blanc.

Tour à Plomb / 19h – 01h

 

CUCINE(S) est le fruit d’une enquête artistique allant à la rencontre des pratiques culinaires dans les quartiers Fontainas, Senne et Rempart des Moines. Initié par Floriane Facchini & Cie, Cucine(s) met en avant les connaissances empiriques, cultures orales et savoirs de l’ordinaire, lors de banquets festifs intitulés Les Grandes Tablées. Sur la Place de Ninove, se retrouvera une exposition photographique en plein-air de ces moments de partage.

Place de Ninove / 19h – 01h

 

Initié par le collectif Habitant·e·s Des Images, Le Bureau des colères s’autodéclare « service artistique à la population et souhaite explorer les liens que peuvent entretenir violence et représentation tout en mettant en évidence les urgences sociales de la ville. A partir des dépositions recueillies auprès de passant·e·s qui exposent les origines de leur colère et ses débordements, des mises en scène photographiques ont été imaginées. Le 1er octobre, Le Bureau des Colères vous ouvre ses archives.

Place Fontainas / 19h – 01h

 

MAD Brussels présente Youth through the Lens, une exposition qui témoigne du point de vue de la génération Z sur le monde actuel de la mode. La génération Z est en passe de devenir la génération la plus importante et la plus diversifiée qui soit avec 2,5 milliards de personnes, nées entre 1996 et 2010, qui scrollent sur Instagram depuis le plus jeune âge. C’est la première génération qui ne peut imaginer la vie sans Internet et qui a grandi dans un monde entièrement numérique.

Place du Nouveau Marché au Grains / 19h – 01h

 

Bloc-Notes : Les 5 blocs se vident progressivement de leurs habitant·e·s. Le site est destiné à la démolition / reconstruction. Depuis l’été 2019, bon nombre ont déjà rejoint la périphérie du nord de Bruxelles ou d’autres quartiers du centre-ville. Ils·elles y poursuivent leur vie et celle de leur famille. Mais ils·elles laissent derrière des souvenirs, des anecdotes, de précieux moments d’existence… Pour que tout cela ne vole pas en poussière, les travailleurs·euses d’Habitat et Rénovation, le collectif Les Microsondes et les artistes Marilyne Grimmer et Edurne Rubio recueillent les témoignages de ceux·celles pour qui ce quartier était un lieu de vie.

Rue des Remparts des Moines / 19h-1h

 

Une Anatomie de Mouvements #prologue et # 3xBxl : Le duo t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e, formé par Pierre Larauza et Emmanuelle Vincent se greffe dans l’espace public avec le projet documentaire « Une anatomie de mouvements », présenté en deux volets : un dispositif participatif de récolte de mouvements (#prologue) et une performance (#3xBxl). Au sein d’une caravane transparente, l’équipe collecte les témoignages dansés et sportifs de participant·e·s volontaires. Simultanément, se jouera une performance ancrée dans le réel, dévoilant trois récits chorégraphiques singuliers, ode à la pluralité d’un territoire à travers le prisme du mouvement.

Erasmushogeschool (Rue des Six Jetons 70) / 19h-1h

 

Lost & Found : De mai à septembre, Marilyne Grimmer est allée à la rencontre de Bruxellois·e·s qui ont un jour perdu un objet. Ensemble ils·elles ont parlé de souvenirs, de regrets, de coïncidences ou de petits miracles, tentant de reconstituer l’objet perdu. Parfois la mémoire n’oublie pas et laisse une trace. Tout au long du parcours d’Art + People by nuitblanche, sont affichées les annonces des objets perdus des participant·e·s. Ouvrez l’œil ! Qui sait peut-être retrouveront-ils·elles leur objet disparu ?

ZSenne artlab vzw (Rue Anneessens 2) / 19h-1h

 

Tetrachrom Ben Fury : Créée lors de résidences étalées sur les deux dernières années, TETRACHROM a été pensée comme une chorégraphie déambulatoire dans l’espace extérieur des 5 blocs. Ben Fury et son équipe ont élaboré une danse hybride, inspirée du paysage urbain bruxellois. Intitulée TETRACHROM (qui voit 4 couleurs), la chorégraphie renvoie à la vision des pigeons présents dans le quartier. La question de la perception des couleurs, du rapport à l’autre, du vivre-ensemble, mais également du mimétisme de cet oiseau invasif traversent la réflexion du chorégraphe.

Rue des Remparts des Moines / 20h45 & 22h15

 

17 Mouvements : En novembre 2021, Decoratelier est chargé de concevoir des installations sportives sur le site des logements sociaux du Rempart des Moines. Mais des installations pour qui ? Et où ? 17 mouvements cherche des réponses à ces questions, en écoutant d’abord et en construisant ensuite. Camille Thiry, de Decoratelier, s’y est rendue chaque semaine avec un carnet vide et une poignée de questions. Sur quel muscle veux-tu travailler ? Quel mouvement veux-tu créer ? Petit à petit, pièce par pièce, une salle de sport a émergé. Sans centre, sans groupe cible, sans taille ni masse musculaire moyenne. 17 espaces de mouvements créés par et pour des corps précis avec des postures, des rêves et des douleurs spécifiques.

Rue des Remparts des Moines / 19h & 22h45

 

BREAKING THE BACKBOARD est un ovni créatif dirigé par la chorégraphe Marinette Dozeville et l’artiste plasticien Frédéric Xavier Liver, conçu en 2020 avec les Panthères de Sainte-Savine. Il s’agit d’une performance de danse créée à partir du vocabulaire, de la gestuelle, des systèmes de jeu et de déplacement du basket. Sans compétition, sans match, sans paniers et essentiellement sans ballons, c’est une lecture chorégraphique et plastique portée par l’engagement physique des joueuses. La performance propose une vraie porosité entre la discipline sportive et la discipline artistique, et une réelle rencontre entre les publics de danse, de basket, et les fans de l’équipe !

Place du Nouveau Marché aux Grains / 20h & 23h15

(Photos : ©Sylvain Anciaux)

« Art+People by Nuit Blanche », le samedi 1er octobre de 19h à 01h. Renseignements : www.nuitblanche.brussels

  • 01/10/2022
  • 02/10/2022
  • événement,