Orée-Old Club 9-2 Messieurs Honneur

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

En ce dimanche ensoleillé, l’Orée a le plaisir d’accueillir l’Old Club Liège qui fait son retour parmi l’élite après une année de purgatoire en D1. Les valeureux Liégeois arrivent avec un maximum de confiance après leur succès de la semaine dernière 3-1 contre le Daring.

 

L’Orée aura à cœur de se racheter après la déroute subie dimanche dernier sur le terrain du Léo (7-1). Dans le noyau oréen, on peut se réjouir du retour de Manu Stockbroekx. Malheureusement, on constate l’absence d’Augustin Raemdonck et ce pour plusieurs semaines suite à la lésion d’un tendon de la main droite occasionnée lors d’un choc fortuit avec Gauthier Boccard la semaine passée. Souhaitons lui un prompt rétablissement après l’intervention chirurgicale qu’il vient de subir.

 

Le public ayant fait le déplacement jusqu’à l’Avenue des Grands Prix, pourra constater que le talent n’est pas une question d’âge. Du côté oréen, nous avons la titularisation de Max Langer (international allemand en U18) ainsi qu’Hugo Labouchere (U19). Nos amis Liégeois peuvent compter sur leurs pépites Félix Lamalle, Aymeric Maréchal, tous 2 nés en 2005 ainsi que Cyril Vermesse de 2006 (même si ce dernier fait l’impasse aujourd’hui). Ce match peut être qualifié de « Super Sunday Beobank » car les 2 équipes bénéficient du soutien de cette institution financière dont le slogan phare est « Vous êtes bien entouré ». Cela se vérifie tant pour leurs clients que pour les clubs sportifs et les valeurs qu’ils représentent

 

Première mi-temps (6-1). Pas de round d’observation, les 2 équipes sont prêtes à en découdre, le ton est immédiatement donné. L’Orée impose son rythme et s’offre une première occasion par une belle combinaison côté droit de son duo offensif d’Argentins, Masso et Domene. Le centre ne peut être repris par Max Branicki au second poteau. 4e minunte, premier PC provoqué par le remuant Domene. Il le concrétise lui-même via un sleep sur la planche à la gauche du gardien. 6e, second PC en faveur de l’Orée. « Bis repetita », mais cette fois à la droite du gardien, toujours par Domene. 9e, les PC s’enchaînent… et se ressemblent. Hat-trick de Domene et 3-0 pour l’Orée! 11e, l’Old Club sort enfin la tête de l’eau et provoque un PC sur sa première incursion dans le cercle oréen. Très belle réalisation d’Ulrich et réduction du score à 3-1. 12e, après une très belle accélération de Langer ponctué par une passe en profondeur sur Curty, ce dernier ne peut concrétiser l’action. L’Old Club repart en contre suite à un cafouillage au centre du terrain. Tanguy Tambwe se présente seul dans le cercle. Malheureusement pour lui, son push s’écrase sur le montant droit du portier oréen. Les Liégeois viennent de laisser passer leur chance de recoller au score. 22e, après un solo du puissant Stockbroekx, l’Orée obtient son 4e PC. Domene, l’artilleur en chef, ajuste la mire et monte le score à 4-1. « He is on fire », entend-on dans les tribunes.

 

24e minute, après une belle action collective de circulation de balle, Max Branicki rentre dans le cercle, sert parfaitement Simar esseulé au second poteau. Il ne se fait pas prier pour marquer son petit goal hebdomadaire et comme à son habitude, en pleine lucarne. 5-1. 28e, sur une passe judicieuse de Dohmen, Plennevaux fusille le portier liégeois d’un revers puissant dont lui seul a le secret. Magic Max ouvre son compteur pour la journée. 6-1. 30e, nouvelle offensive oréenne, centre millimétré de Domene, Plennevaux réalise un magnifique plongeon. Le gardien parvient dans un réflexe à dévier la balle à même la ligne.

 

Il n’en faut pas plus pour les Liégeois, cette première mi-temps à sens unique s’achève sur un score de tennis, 6-1. Orée 1er set!

 

Please enable images Please enable images

 

Deuxième mi-temps (9-2). La pause n’a pas calmé les ardeurs oréennes, les Bleus repartent immédiatement à l’assaut du but adverse. 37e minute, Domene trompe la vigilance du portier liégeois via un push peu puissant mais bien placé. Il s’offre sa 5e réalisation de la journée mais cette fois-ci sur un goal de champ. Une fois n’est pas coutume. 7-1. Les PC’s s’enchaînent mais le compteur ne s’affole plus. L’Old Club sort mieux sur le sleeper et le gardien Martin réalise quelques belles parades. 46e, servi sur un plateau par Domene, Plennevaux fait à nouveau trembler les filets. 8-1.

 

Même si la messe est dite depuis longtemps, les valeureux Liègeois n’abdiquent pas et continuent à proposer un hockey offensif de qualité. Leurs tentatives sont malgré tout maîtrisées par un rideau défensif concentré et efficace. Beckers, Stockbroekx, Willems à la manœuvre. Thiéry, Dohmen, Curty, Simar à la relance. Mais la partie s’équilibre quelque peu.

 

60e minute, Gencarelli écarte sur le côté gauche pour Curty, qui d’un formidable revers dans la lucarne met le gardien à contribution. Très bel arrêt. 61e, débordement de Willems, centre pour Plennevaux qui surgit au 1er poteau pour une belle déviation dans le but liégeois. 9-1, la coupe est pleine! On pense en rester là mais les Liégeois continuent à se battre. On notera encore une belle action des frères Tambwe ainsi que la conversion d’un ultime PC à la dernière minute par Ulrich. 9-2.

 

Score final sans appel : 9-2, l’Orée a maitrisé son sujet avec sérieux. Les Bleus ont fait preuve d’une excellente organisation défensive en fermant bien les espaces et d’une grande efficacité offensive avec beaucoup de réalisme. L’Old Club a fait une meilleure seconde mi-temps et n’a jamais abandonné. C’est tout à leur honneur. Mais le tempo qui leur a été imposé était intenable. Match d’une grande intensité marqué par beaucoup de fair-play. Il est à noter un excellent duo arbitral mixte.

 

L’Orée se devait de réagir après la correction subie dimanche dernier au Léo. Les consignes du Coach Steve Crauwels ont été appliquées à la lettre. La confiance est revenue, c’est de bonne augure pour le déplacement de la semaine prochaine au Braxgata, un sérieux candidat aux play-offs.

 

Seul point négatif : la sortie sur blessure d’« El Goleador » Tomi Domene. L’entorse semble plus sérieuse que prévue. Espérons qu’il s’en remette rapidement.

 

Petite note d’humour : On peut être sportif de haut niveau et faire preuve de poésie et de tendresse sur le terrain. Je cite Dorian Thiéry, alias Dodge, haranguant ses coéquipiers à la 57e minute avec le message suivant : « Mettez un peu d’amour dans vos passes ». Sûrement une consigne dont lui seul à le secret. Le hockey n’est définitivement pas un sport de brutes!

 

Orée : Thieffry ; Beckers, Stockbroekx, Willems ; Thiéry, Dohmen, Simar, Curty ; Plennevaux, Domene, Masso puis Langer, Gencarelli, S. Branicki, M. Branicki et Labouchere
Old Club : Martin ; Jehaes, Lectius, Ulrich ; Dawance, A. Tambwe, Potenzoni, Heine ; De Moor, Lamalle, Holmes puis Lamarche, Berthus, Maréchal, Permin, T. Tambwe
Arbitres : Mlle M. Sergeant et M. J. Ciechanowski
Cartes vertes : 23e Berthus, 32e Willems, 35e Gencarelli
Cartes jaunes : Néant
Les buts : 4e Domene sur pc (1-0), 6e Domene sur pc (2-0), 9e Domene sur pc (3-0), 11e Ulrich sur pc (3-1), 22e Domene sur pc (4-1), 24e Simar (5-1), 28e Plennevaux (6-1), 37e Domene (7-1), 46e Plennevaux (8-1), 61e Plennevaux (9-1), 70e Ulrich sur pc (9-2).
PC : Orée (4/8) et Old Club (2/3).